Follow France Synergies on WordPress.com

“Quand j’étais là-bas”

ACTIVITÉ : « QUAND J’ETAIS LÀ-BAS… » : PETIT TOUR D’HORIZON DE LA FRANCE ET DES PAYS FRANCOPHONES

I. Sur le continent européen : France et Suisse
1. Etudier à la Sorbonne : à la découverte de Paris ! :*Pré-lecture : Ecrivez le mot « Paris » au tableau et demandez à vos élèves de dire ce que cette ville leur évoque. Faites une liste de ces éléments au tableau. Puis demandez-leur de mentionner des lieux ou des monuments importants qu’on peut trouver à Paris.
*Lecture : Par deux, vos élèves vont lire ce récit écrit par Anne Dargent-Wallace et répondre aux questions ci-dessous :
a. Pourquoi est-ce qu’Anne a décidé d’aller à Paris ? (pour étudier à l’université)
b. Quel était pour elle le grand inconvénient de sa situation ? (elle devait passer beaucoup de temps dans les transports en commun)
c. Quelle est la meilleure façon de découvrir Paris ? (il faut marcher dans la ville pour mieux la connaître)
d. Quel était l’endroit préféré d’Anne ? (le parc du Luxembourg)
e. Quel est le problème de Clignancourt ? (l’université n’est pas dans un très bon quartier)
f. Quel est, selon Anne, le grand avantage de Paris ? (on y trouve toujours quelque chose de nouveau !)
*Post-lecture : Par groupes de deux ou trois élèves, vos élèves vont utiliser une carte de Paris et reconstituer le trajet quotidien d’Anne (y compris le trajet en train et en métro, en partant de Rambouillet). Ensuite, ils choisiront un endroit particulier (La Sorbonne ou le quartier latin, etc…) et feront des recherches sur ses caractéristiques avant de le présenter à la classe. Dans ce petit exposé fait en français, il faudra :
– faire une brève présentation historique de cet endroit.
– dire à quoi cet endroit sert.
– quel genre de population cet endroit attire (touristes, étudiants, etc…).
– pourquoi il faut absolument le visiter.
Vous pouvez également organiser une simulation de rallye à Paris en cliquant sur ICIICI ouLA.
2. Un samedi à la plage: *Pré-lecture : Demandez à vos élèves s’ils savent où se trouve le département de Charente-Maritime en France. Faites un petit sondage (au Nord ? au Sud ? à l’Est ? à l’Ouest ?) puis montrez-leur cette carte pour qu’ils sachent où cette région se trouve. Ensuite, montrez-leur cette carte des villes situées en Charente-Maritime et demandez-leur de situer Saint-George-de-Didone.
*Lecture : Vos élèves vont lire ce récit écrit par Denis Dépinoy puis répondre par deux aux questions qui suivent :
a. La Charente-Maritime se trouve près de l’Océan :
a.1. pacifique.
a.2. atlantique.
a.3. indien.
b. Plus on s’approche de la côte, plus :
b.1. on respire de nouveaux parfums.
b.2. on respire mal.
b.3. on respire bien.
c. Qu’est-ce que Meschers ?
c.1. un hôtel.
c.2. une station balnéaire.
c.3. une plage.
d. Quand Denis et ses frères arrivent à la plage, que veulent-ils faire ?
d.1. boire l’eau de mer en premier.
d.2. toucher l’eau de mer en premier.
d.3. sentir l’eau de mer en premier.
e. La tarte aux prunes est une spécialité de :
e.1. Talmont.
e.2. Saint-George-de-Didonne.
e.3. Poitiers.
*Post-lecture : Par deux, vos élèves vont écrire une carte postale que Denis aurait pu écrire à ses amis ou à sa famille dans laquelle il raconte ses vacances et explique pourquoi il aime tant la Charente-Maritime. Les artistes de la classe pourront dessiner l’image principale de la carte postale.
3. La fête de l’Escalade à Genève : *Pré-lecture : Demandez à vos élèves de dire quelle est la capitale de la Suisse puis de lire cette petite fiche d’identité de Genève.
*Lecture : Vos élèves vont lire ce récit écrit par Nathalie Garbely avant de répondre aux questions suivantes :
a. Ce jour-là, Nathalie fêtait ses 3 ans. V/F (vrai)
b. Les gens dans la rue faisaient la fête pour célébrer l’anniversaire de Nathalie. V/F (faux, ils célébraient la fête de l’Escalade qui a lieu le même jour)
c. Nathalie était déguisée en princesse. V/F (faux, elle était déguisée en gitane)
d. Pendant que les enfants mangent de la soupe, les parents chantent. V/F (faux, c’est le contraire !)
e. Lors de la fête de l’Escalade, on peut manger la marmite. V/F (vrai puisqu’elle est en chocolat !)
A présent, vous pouvez montrer cette vidéo sur la fête de l’Escalade à vos élèves.
*Post-lecture : Dites à vos élèves d’écrire un petit paragraphe sur une fête qui les a marqués dans leur enfance et d’expliquer en quoi elle a été importante pour eux. Ensuite, chaque élève pourra lire son texte à sa classe.
II. DANS les DROM-COM : Martinique, Guadeloupe et Tahiti
Montrez à vos élèves cette carte des DROM-COM et demandez-leur de compter combien il y a de DROM et combien il y a de COM (la légende leur permet d’identifier si c’est un département ou une collectivité).
1. La Martinique et la Guadeloupe: *Pré-lecture : Sur cette même carte, vos élèves vont regarder où se trouvent la Martinique et la Guadeloupe puis répondre aux questions suivantes :
– Près de quel continent la Guadeloupe et la Martinique sont-elles situées ?
– Dans quel océan se trouvent-elles ?
– Sont-elles plutôt proches ou éloignées ?
*Lecture : Vos élèves vont lire ce récit écrit par Agathe Merle puis répondre aux questions ci-dessous :
a. Pourquoi est-ce qu’on appelle la Martinique et la Guadeloupe « les îles sœurs » ? (parce qu’elles sont toutes les deux situées dans les Petites Antilles)
b. Comment est-ce qu’on surnomme la Martinique? (on la surnomme Madinina, l’île aux fleurs)
c. Comment est-ce qu’on surnomme la Guadeloupe ? (Gwada, l’île papillon)
d. Si on veut explorer comme un aventurier, dans quelle île faut-il aller ? (la Guadeloupe)
e. Où est-ce qu’on peut voir des volcans ? (sur les deux îles)
QUESTION BONUS : Selon vous, que veut dire « Pa ni pwoblem » ? Répétez cette expression à voix haute et réfléchissez à des mots français qui y ressemblent…cela vous aidera ! (solution = il n’y a pas de problème)
*Post-lecture : Demandez à vos élèves de se mettre par groupes de 3 et d’écrire un slogan ou un court paragraphe pour faire de la publicité aux îles de la Guadeloupe et de la Martinique, le but étant d’inciter les gens à y passer leurs vacances. Exemple : « Gwadinina, et pourquoi pas ? Laissez-vous tenter par la beauté des fleurs et le mystère du papillon ! »
2. Un journée à Fort-de-France : *Pré-lecture : Dites à vos élèves de regarder la carte qui se trouve à côté du récit n°5 et de trouver où se trouve Fort-de-France. Ensuite, demandez-leur d’aller sur ce site et de trouver des informations (superficie, nombre d’habitants, caractéristiques, etc…) sur cette ville.
N’hésitez pas à préciser que les habitants de Fort-de-France s’appellent les « Foyalais » !
*Lecture : Vos élèves vont lire ce récit écrit par Jennifer Misran et répondre aux questions qui se trouvent ci-dessous :
a. Pour Jennifer, c’était :
a.1. La première fois qu’elle allait à la Martinique.
a.2. La première fois qu’elle visitait Fort-de-France.
a.3. La première fois qu’elle allait à Sainte Luce.
b. Pour aller des Trois-îlets à Fort-de France, la famille a pris :
b.1. le bateau.
b.2. l’avion.
b.3. la voiture.
c. Pour quel produit particulier le Grand Marché Couvert de Fort-de-France est-il célèbre ?
c.1. le pain coco.
c.2. les fleurs.
c.3. les épices.
d. Pour faire le maracoudja ou la prune de citere, on utilise :
d.1. des épices.
d.2. des fruits.
d.3. des légumes.
e. Quand on fait du lèche-vitrine, on :
e.1. lèche les vitrines des magasins parce qu’on a soif.
e.2. fixe les vitrines des magasins avec envie.
e.3. fait du shopping.
*Post-lecture : Montrez cette vidéo à vos élèves pour leur faire découvrir Fort-de-France plus en profondeur. Ensuite, par groupes de trois ou quatre, ils écriront un court poème en hommage à cette ville.
3. Au-revoir, Papeete ! : *Pré-lecture : Montrez à vos élèves cette carte de Tahiti et demandez à vos élèves de trouver dans quelle partie de l’île se trouve Papeete puis de bien regarder les illustrations qui se trouvent dans le cadre de cette carte : quels objets ou quelles personnes sont représentés ? Que peut-on en déduire par rapport à l’île de Tahiti ?
*Lecture : Vos élèves vont lire ce récit écrit par Cyrielle Faivre puis répondre individuellement aux questions ci-dessous :
a. A l’aéroport, on accueille les touristes avec des colliers de coquillage. V/F (faux, c’est le contraire, on les accueille avec des colliers de fleurs)
b. Toa’ta est l’aéroport international de Tahiti. V/F (faux, c’est une école primaire à Papeete ;  l’aéroport s’appelle Faa’a)
c. Les cours se passent de préférence le matin pour éviter la chaleur. V/F (vrai !)
d. La cantine se trouvait à l’intérieur de l’école primaire. V/F (faux ! elle se trouvait à 10 minutes de l’école en truck qui est un camion aménagé en bus qui contient de nombreux bancs)
e. La jour se couche tôt à Papeete. V/F (vrai !)
f. Les margouillats sont des fourmis ailées. V/F (faux, ce sont des lézards ! les aludes sont des fourmis ailées)
*Post-lecture : Prenez cette occasion pour introduire le peintre Paul Gauguin à vos élèves. Vous pouvez utiliser ce site pour leur montrer des images ou pour trouver des renseignements. Demandez à vos élèves de choisir un des nombreux tableaux de ce peintre et de le présenter à la classe par groupe de 3.

III. Sur le continent africain : Maroc et Cameroun
Montrez cette carte de l’Afrique à vos élèves et demandez-leur de trouver où se trouvent le Maroc et le Cameroun.
1. Passer le baccalauréat à El Khemissate : *Pré-lecture : Dites à vos élèves de lire cette petitefiche d’identité du Maroc puis expliquez-leur que le système scolaire marocain possède beaucoup de ressemblances avec le système scolaire français et qu’au lycée, les étudiants doivent également passer l’examen du Baccalauréat (BAC).
*Lecture : Après avoir lu ce récit écrit par Redouane Khamar, vos élèves vont répondre aux questions suivantes :
a. Redouane vient d’El Khemissate. V/F (faux, il vient de Sidi Kacem mais il a passé son BAC à El Khemissate)
b. On peut louer une chambre pour un prix très modeste à El Khemissate. V/F (faux, les chambres coûtent plutôt cher)
c. Redouane a dû marcher pour aller dans une auberge. V/F (vrai)
d. Redouane était un peu intimidé par son hôte quand il l’a vu pour la première fois. V/F (vrai)
e. Monsieur N-aymi a fait payer la chambre et la nourriture à Redouane. V/F (faux, il lui a tout payé en lui disant de garder son argent)
*Post-lecture : Posez les questions suivantes à vos élèves et discutez-en ensemble :
– Quelle est la morale de cette histoire ?
– Pensez-vous qu’il existe beaucoup de gens comme Monsieur N-aymi dans le monde ? Pourquoi ?
2. Moments de vie à Yaoundé : *Pré-lecture : Dites à vos élèves de lire cette petite fiche d’identité du Cameroun et discutez un peu ensemble des informations que vous y aurez trouvées.
*Lecture : Vos élèves vont lire ce récit écrit par Trésor Simon Yoassi et répondre, par deux, aux questions ci-dessous :
a. Combien de temps est-ce que Trésor a vécu à Yaoundé ? (12 ans)
b. Que faisait-il en dehors de ses études et de ses loisirs ? (il y animait un émission de radio)
c. Pourquoi est-ce que Trésor n’allait pas souvent à la bibliothèque ? (elle était trop petite)
d. Pourquoi est-ce que Trésor avait le trac quand il a interviewé Gino Sitson ? (parce qu’il n’avait pas eu l’occasion de le rencontrer ni de préparer son émission à l’avance)
e. Comment est-ce qu’il a réussi à mener son émission ce jour-là ? (il a un peu parlé avec l’artiste, pris des notes puis il a commencé à parler à partir de cela, et tout s’est bien passé !)
f. Dans quel pays vit aujourd’hui l’artiste Gino Sitson ? (aux Etats-Unis, tout comme Trésor !)
*Post-lecture : Proposez à vos élèves de découvrir la musique de Gino Sitson en les invitant à aller sur son site officiel. Ensuite, ils pourront faire plus de recherches sur cet artiste et imaginer le dialogue entre Trésor et Gino Sitson qu’ils écriront sur une feuille et joueront devant la classe.
IV. Sur le continent nord-américain : Québec et Montréal
Demandez à vos élèves s’ils savent où on parle Français au Canada, et s’ils savent où ces régions se trouvent. Ensuite, montrez-leur cette carte et demandez-leur de trouver Québec et Montréal.
1. Le Carnaval à Québec : *Pré-lecture : Demandez à vos élèves s’ils fêtent le Carnaval et, si oui, comment. Ensuite, demandez-leur dans quelles régions des Etats-Unis il y a beaucoup de carnavals. Discutez de l’importance de cette célébration.
*Lecture : Vos élèves vont lire ce récit écrit par Elise Kruidenier puis répondre par deux aux questions qui suivent :
a. Elise vit actuellement :
a.1. à Madison.
a.2. à Montréal.
a.3. à Québec.
b. Le Carême a lieu :
b.1. avant le Carnaval.
b.2. pendant le Carnaval.
b.3. après le Carnaval.
c. A l’occasion du Carnaval, on peut :
c.1. danser.
c.2. chanter.
c.3. faire un peu de sport.
d. Bonhomme est :
d.1. un homme.
d.2. une femme.
d.3. un déguisement symbolique.
e. Le repas québécois typique est :
e.1. le « caribou ».
e.2. la poutine.
e.3. la glace.
*Post-lecture : Vous pouvez montrer ces photos officielles du Carnaval à vos élèves puis leur demander d’écrire par deux ou trois une petite lettre à Bonhomme où ils diront pourquoi ils souhaiteraient le rencontrer et célébrer le Carnaval avec lui. La meilleure lettre sera sélectionnée et vous pourrez même lui envoyer !
2. L’accent québécois ! :*Pré-lecture : Posez les questions suivantes à vos élèves :
– En général, est-ce que vous aimez les accents étrangers ?
– Aux Etats-Unis, est-ce que vous avez tendance à imiter ou faire des plaisanteries sur certains accents ? Lesquels et pourquoi ?
– Pensez-vous que cela peut être quelque chose de très offensant ? Pourquoi ?
*Lecture : Après avoir lu ce récit écrit par Ritt Deitz, vos élèves vont se mettre par deux et répondre aux questions ci-dessous :
a. Jocelyn connaît bien Montréal parce qu’il y est né. V/F (faux, il aime beaucoup cette ville mais vient de l’Ouest de la Belle Province)
b. Le Quartier latin n’existe qu’à Paris. V/F (faux, il existe un « Quartier latin » à Montréal)
c. Il existe beaucoup de nuances et de différences entre la langue française en France et celle au Québec. V/F (vrai)
d. Les Français ont tendance à faire beaucoup de plaisanteries sur le français québécois. V/F(vrai)
e. Ritt Deitz refuse de parler avec un accent québécois parce qu’il ne sait pas le faire. V/F(faux, il refuse d’imiter cet accent par respect : il ne veut pas offenser les Québécois.)
Question BONUS : Comment interprétez-vous la dernière phrase du texte ? Qu’est-ce que le narrateur veut dire de façon symbolique ? Quelle est la morale de cette histoire ?
*Post-lecture : Pour les élèves qui possèdent un niveau avancé, vous pourrez leur montrer cetextrait du spectacle de Lynda Lemay dans lequel l’artiste nous donne une petite leçon de québécois assez amusante !