Follow France Synergies on WordPress.com

Lily

Cette leçon peut être proposée à un groupe de niveau intermédiaire (A2/B1). Elle permet une réflexion sur le contexte social pendant lequel la chanson Lily, un classique de la chanson française a été écrite en 1977, puis reprise en 2005. La chanson raconte le parcours d’une jeune somalienne qui vient en France puis aux Etats-Unis. Cette leçon est aussi l’opportunité de réfléchir sur l’utilisation des temps du passé et de les utiliser pour raconter un histoire au passé et créer une chanson.

Matériel nécessaire :  

Déroulement du cours

Devoirs avant le cours :

Faîtes des recherches sur le chanteur Pierre Perret, un chanteur français populaire des années 60 et 70 et le groupe contemporain Les Ogres de Barback. Quel est le lien entre ces artistes ?

(Lily a été écrite par Pierre Perret en 1977 et elle a été reprise en 2005 en hommage au chanteur, et aussi pour montrer que très peu avait changé sur le sort des immigrés en France.)

En début de cours échangez les informations que vous avez trouvées en groupe.

  1. Questions après la première écoute :

Cette chanson parle de qui ?                                D’où vient-elle ?               Où va-t-elle ?

 

Quel est le ton de la chanson ? (Triste, gai, joyeux, mélancolique, doux…)

2. Questions après la deuxième écoute et la troisième écoute :

Remplissez les tableaux

  • Parcours de Lily
Origines

 

 

Première destination

 

 

Deuxième destination

 

 

  • Etude stylistique
Identifications des pays par références culturelles Procédés stylistiques Conditions de vie du personnage principale Événements personnels et historiques
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. Questions après lecture des paroles :

Quels sont les temps utilisés dans la chanson ?  Pouvez-vous en relever les différentes formes ?

 

Pouvez-vous expliquez leur emploi ?

 

Quel est le temps du dernier vers ? A votre avis pourquoi le chanteur a choisi ce temps ? Quel est le message de cette chanson ?

 

Remplissez ce tableau :

Temps Sens Effet produit

 

4. Activité après étude de la chanson :

En vous aidant d’une carte du monde, retracez le parcours de Lily et expliquez pourquoi elle fait ce parcours.

Imaginez le parcours d’un immigré qui vient dans votre pays de résidence.  Retracez-le sur la carte et expliquez-le.

Écrivez une chanson avec comme personnage principale une immigrante qui vient dans votre pays.

Réécrivez la chanson « version américaine » (par exemple) ou « version …. » en fonction de votre pays de résidence actuel.

 

Paroles de la chanson: 

On la trouvait plutôt jolie, Lily
Elle arrivait des Somalies Lily
Dans un bateau plein d´émigrés
Qui venaient tous de leur plein gré
Vider les poubelles à Paris
Elle croyait qu´on était égaux Lily
Au pays de Voltaire et d´Hugo Lily
Mais pour Debussy en revanche
Il faut deux noires pour une blanche
Ça fait un sacré distinguo
Elle aimait tant la liberté Lily
Elle rêvait de fraternité Lily
Un hôtelier rue Secrétan
Lui a précisé en arrivant
Qu´on ne recevait que des Blancs

Elle a déchargé des cageots Lily
Elle s´est tapé les sales boulots Lily
Elle crie pour vendre des choux-fleurs
Dans la rue ses frères de couleur
L´accompagnent au marteau-piqueur
Et quand on l´appelait Blanche-Neige Lily
Elle se laissait plus prendre au piège Lily
Elle trouvait ça très amusant
Même s´il fallait serrer les dents
Ils auraient été trop contents
Elle aima un beau blond frisé Lily
Qui était tout prêt à l´épouser Lily
Mais la belle-famille lui dit nous

Ne sommes pas racistes pour deux sous
Mais on veut pas de ça chez nous

Elle a essayé l´Amérique Lily
Ce grand pays démocratique Lily
Elle aurait pas cru sans le voir
Que la couleur du désespoir
Là-bas aussi ce fût le noir
Mais dans un meeting à Memphis Lily
Elle a vu Angela Davis Lily
Qui lui dit viens ma petite sœur
En s´unissant on a moins peur
Des loups qui guettent le trappeur
Et c´est pour conjurer sa peur Lily
Qu´elle lève aussi un poing rageur Lily
Au milieu de tous ces gugus
Qui foutent le feu aux autobus
Interdits aux gens de couleur

Mais dans ton combat quotidien Lily
Tu connaîtras un type bien Lily
Et l´enfant qui naîtra un jour
Aura la couleur de l´amour
Contre laquelle on ne peut rien
On la trouvait plutôt jolie, Lily
Elle arrivait des Somalies Lily
Dans un bateau plein d´émigrés
Qui venaient tous de leur plein gré
Vider les poubelles à Paris.

Autre matériel :

Site d’information sur la chanson, son contexte et ses références : http://cavesdumajestic.canalblog.com/archives/2014/05/03/29751705.html

 

 

 


Les réfugiés en Méditerranée

 

Niveau intermédiaire pour la vidéo, le poème peut être travaillé avec des débutants.

Mise en route

Discussion sur la situation des réfugiés en Europe.

A quoi pensez-vous quand vous entendez le mot « réfugié » ? Que savez-vous sur la crise des réfugiés en Europe ? Pourquoi ces gens partent-ils ? D’où viennent-ils? Où vont-ils ? Comment sont-ils accueillis ? A votre avis quelle est la différence entre les termes « réfugié » et « migrant » ? Lequel correspond à la situation actuelle ?

Deux articles sur la polémique de ces deux termes, avec les définitions de chacun, dans le contexte actuel :

Mise en contexte

Présentation de Fatou Diome, des informations sont disponibles sur le site suivant :

Activité

 Lisez les informations sur Fatou Diome, relevez les éléments les plus importants, puis faites une présentation de style journalistique de l’auteure, comme si elle allait venir sur un plateau de télévision et que vous deviez la présenter.

Vous allez voir un extrait d’émission de télévision où Fatou Diome s’exprime sur la situation des réfugiés en Méditerranée.

Voici le lien

Premier visionnement (15 premières secondes) :

Qui parle ? Que pensez-vous de son ton ? Comment réagit le journaliste ? De quoi parle-t-elle ? Echangez vos réponses à 2 ou 3, suivi d’une mise en commun avec la classe.

Deuxième visionnement (en entier)

 De quoi parle Fatou Diome ? Relevez des mots clés.

Comparez avec vos partenaires. Mise en commun en classe.

Troisième visionnement avec lecture de l’article (sous la vidéo)

Lisez l’article une fois en silence avant de regarder la vidéo. Regardez la vidéo, tout en lisant l’article et soulignez les phrases prononcées par Fatou Diome. Choisissez une phrase de Fatou Diome que vous trouvez intéressante. Comparez la phrase que vous avez choisie en groupe de 3 et expliquez votre choix, en vous posant les questions suivantes : Quel est le sens de cette phrase ? Pourquoi la trouvez-vous intéressante ? Etes-vous d’accord avec cette phrase ?

Discussion

Que dénonce Fatou Diome ? Pourquoi est-elle en colère ? Que pensez-vous de ce qu’elle dit ? Pensez-vous que le problème qu’elle dénonce est universel ? Existe-t-il dans votre pays ? Que pensez-vous de sa conclusion? «On sera riche ensemble, ou on va se noyer tous ensemble.»

Extension:

Lecture du poème de René Philombé, poète camerounais “Ouvre-moi mon frère !” :

Qui parle ? à qui ? Que demande-t-il ? Pourquoi ? Quel est le message du poème ? Trouvez-vous des points communs entre ce poème et les propos de Fatou Diome ?

Matériel supplémentaire 

Chanson de Zebda “Tomber des nues” https://www.youtube.com/watch?v=yKE2mzT2dcc

 


Les slogans de la marche républicaine

Cette activité permet d’aborder les événements du 7 janvier 2015 à Paris de façon la plus neutre possible, sans entrer dans les débats sur le contenu de Charlie Hebdo. Elle peut être réalisée avec des élèves de niveaux plus ou moins avancés.

Question de mise en route :

Que savez-vous sur l’attentat qui a eu lieu en France le 7 janvier 2015 ? Discutez avec votre partenaire puis partagez avec la classe.

Mise en contexte 

1) Les événements

Découpez l’article suivant en 5 paragraphes. Faites 5 groupes et distribuez un paragraphe par groupe. Chaque groupe lit son paragraphe et le résume devant la classe. La classe résume chaque paragraphe en 1 ou 2 phrases, constituant ainsi une version abrégée des événements.

http://www.europe1.fr/faits-divers/charlie-hebdo-ce-que-l-on-sait-de-l-attentat-2337795

2) Charlie Hebdo

Que savez-vous sur Charlie Hebdo ?

Réponse possible : Hebdomadaire satirique, vous pouvez donner votre propre définition ou alors montrer des exemples de couverture.

Avez-vous un journal similaire dans votre pays ? Lequel ?

3) La marche républicaine

Quelle a été la réaction des français face aux attentats?

Réponse : Des marches républicaines ont eu lieu dans toutes les grandes villes de France. Vous pouvez montrer cette vidéo, qui montre bien l’ampleur des manifestations. Vous pouvez aussi mentionner les comparaisons avec d’autres manifestations en dessous de la vidéo.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/11/la-france-dans-la-rue-pour-defendre-la-liberte_4553845_3224.html

A votre avis pourquoi les français ont-ils manifesté ? Quels étaient leurs messages ? Connaissez-vous le slogan le plus populaire ? Réponse : Je suis Charlie.

Pour vous que signifie ce slogan ?

Analyse des slogans

Imprimez les slogans sur ce lien, vous pouvez aussi les obtenir sur d’autres sites.

http://www.lemonde.fr/societe/portfolio/2015/01/11/les-meilleurs-slogans-des-manifestations-en-hommage-a-charlie-hebdo_4553824_3224.html#meter_toaster

Distribuez 4 ou 5 slogans par groupe. Les étudiants discutent du sens de chaque slogan et choisissent le meilleur slogan qu’ils afficheront au mur de la classe et expliqueront pourquoi ils ont choisi ce slogan.

Production de slogans

Imaginez que vous vous trouvez en France pour la marche républicaine. Vous préparez un panneau avec un slogan qui représente votre réaction face aux attentats.

(Donnez des feuilles de papier de couleur et des crayons, des feutres… pour que les étudiants puissent créer leur propre slogan).

Matériel Supplémentaire :

  • Le journal télévisé complet du 7 janvier 2015, sur la chaine publique France 2 :

http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/20-heures/jt-de-20h-du-mercredi-7-janvier-2015_785629.html

  • Des photos de la marche du 11 janvier 2015 :

http://www.topito.com/top-photos-marche-republicaine-hommage-victimes-je-suis-charlie

  • Diaporama : des illustrateurs rendent hommage à Charlie Hebdo :

http://www.lesinrocks.com/2015/01/14/actualite/diaporama-les-illustrateurs-rendent-hommage-charlie-hebdo-11546464/

  • Des caricatures de dessinateurs africains en hommage à Charlie Hebdo :

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/01/08/charlie-hebdo-l-hommage-des-dessinateurs-africains_4552276_3212.html

  • La réaction du « monde musulman » en 25 illustration sur Charlie :

https://mrmondialisation.org/la-reaction-du-monde-musulman-en-23-illustrations/


Azur et Asmar

partagée par Agnès Valley, professeur de français à Lafollette High School, Madison, Wisconsin

Azur et Asmar (2006), un film de Michel Ocelot

I. Introduction

Michel Ocelot

Michel Ocelot est né en 1943 à Ville-Franche-sur-Mer, sur la Cote d’Azur. Il a passé son enfance en Guinée où ses parents étaient professeurs. Quand il avait 12 ans, sa famille est revenue en France et s’est installée à Angers. (voir sur la carte de la classe.)

Voila ce qu’il dit sur son enfance en Guinée, dans un interview pour le magazine d’enfants Toboggan:

Justement, racontez-nous votre enfance en Afrique. En quoi le fait de grandir en Guinée a-t-il influencé votre démarche d’artiste ?

M. O. : Je n’ai connu que du bonheur en Afrique. J’allais à l’école à Conakry. J’étais entouré de gens bienveillants, détendus. Il y avait des catholiques, des protestants, des animistes et des musulmans. C’était naturel, et j’ai assimilé cette décontraction. J’ai aussi appris les couleurs, j’ai des souvenirs de jubilation à regarder les passants dans la rue. J’étais conscient de la beauté des gens, des vêtements, des paysages…

Questions de compréhension:

  1. D’après cette interview, qu’est-ce qui a particulièrement marqué M. Ocelot pendant son enfance en Afrique ?
  2. A votre avis, comment est-ce que son expérience en Afrique pourrait influencer sa carrière dans le dessin animé ?

II. La bande annonce

  1. Regardez la bande annonce du film. D’après cette bande annonce, que pouvons-nous dire sur le film que nous allons voir ? (type de film, type d’histoire)
  2. Qui sont les personnages principaux ?

Informations sur le film

L’histoire se passe vers la fin du Moyen Age (15ème siècle), en France, puis au Maghreb. Deux enfants, Azur et Asmar sont élevés par Jenane, une femme Maghrébine. Elle est la mère d’Asmar et la nourrice d’Azur.

III. Fiche technique

Langues : français et arabe *
Réalisation, scénario et dialogues : Michel Ocelot
Production : Nord-Ouest Production
Durée : 1h39 (99 minutes)
Dates de sortie : France : 21 mai 2006 au Festival de Cannes, France; 25 octobre 2006 (Sortie nationale)

*Pour les projections dans d’autres pays, Michel Ocelot a exigé que le film soit présenté dans la langue du pays et en arabe (japonais / arabe, italien / arabe.) Il a refusé un contrat avec une compagnie allemande qui voulait traduire tout le texte en allemand.

Questions de compréhension:

  1. Dans quels pays ou régions est-ce que l’action du film se situe ?
  2. Quelles sont les langues parlées dans le film ?

IV. Les thèmes abordés dans le film

Interview de Michel Ocelot dans DVD Drama (1er janvier 2008) (extrait)

Aviez-vous depuis longtemps l’intention de parler du Maghreb ?

M. O.: Pas du tout. Au départ, je ne pensais pas précisément au Maghreb mais je voulais parler d’un sujet éternel et brûlant. Tous ces gens qui ne s’entendent pas, soit qui se détestent simplement, soit qui se massacrent les uns les autres, cela m’épuise. Je voulais en parler. Dans ces groupes auxquels on a appris à se détester, il y a toujours des gens qui ne voient pas pourquoi on se détesterait. Ils s’aiment et cela me touche beaucoup. C’est le sujet dont je voulais traiter. J’ai d’abord pensé à la guerre mais je l’ai rapidement abandonnée parce je n’avais pas envie de faire la guerre, même en dessin animé. Je n’y arrive pas. Représenter tout cela m’est très pénible.

J’ai pensé à un meilleur sujet : ici et maintenant. La France, les immigrés, les Français d’origine maghrébine qui se sentent rejetés ou qui rejettent. C’est de cette façon que je suis arrivé au Maghreb, mais je n’y avais pas pensé tout de suite.

En arrivant là-bas, je me suis dit que j’allais aussi célébrer la civilisation islamique du Moyen-âge qui était très différente de celle que l’on connaît aujourd’hui. Elle était ouverte, brillante, sympathique. Donc en plus d’une fable qui peut s’appliquer à n’importe quelle période, je donne des informations à caractère historique.

Azur subit une discrimination à cause de ses yeux bleus. Souhaitiez-vous faire réfléchir les gens sur la stupidité des discriminations ?

En fait, j’ai étudié tous ces systèmes de rejet et la discrimination envers les yeux bleus est une chose qui existe, comme je l’ai découvert avec éffarement. Dans certains pays musulmans, il y a des personnes qui considèrent qu’avoir les yeux bleus est mauvais. C’est impensable et je pense que c’est un sacré symbole de la stupidité du racisme. D’un côté de la mer, les yeux bleus représentent la beauté et la pureté, et de l’autre côté on en a peur. Cela me semblait très intéressant. A partir du moment où j’ai déterminé qu’il y aurait un héros aux yeux bleus, il devait y avoir en face de lui un héros aux yeux noirs. Le titre du film est “Bleu et Brun”. Azur veut dire bleu et Asmar veut dire brun.

Malgré quelques récentes évolutions, on ne peut pas dire que les Arabes soient très bien représentés dans le cinéma français. Dans Azur et Asmar, au contraire, on entend la langue arabe, sans qu’elle soit accompagnée de sous-titres. Quelles réactions avez-vous eues de la part de personnes d’origine arabe ?

Les personnes d’origine arabe qui m’ont parlé du film étaient émues et enchantées. Elles m’ont dit que ça leur faisait du bien d’entendre l’arabe parlé aussi joliment et d’une manière estimable. J’ai été très surpris de cette réaction de la part de personnes par ailleurs tout à fait françaises et qui n’avaient a priori aucun besoin d’être rassurées. Pour ce qui est des autres, les enfants n’ont tout simplement pas eu de réaction. Ils comprennent tout de suite que dans le monde, il y a plusieurs langues et que dans la réalité il n’y a pas de sous-titres. Cela ne les gêne pas de ne pas comprendre, ils ont l’habitude et deviennent à peu près tout. En revanche, les adultes sont troublés par l’absence de sous-titres, alors je leur explique que c’est beaucoup plus beau comme ça. Je leur dis que cela fait partie de l’histoire et que lorsque l’on est immigré, le fait de ne pas comprendre est un grave problème. De temps en temps, je veux leur faire sentir ce que l’on ressent quand on ne comprend pas. Mais je m’applique à faire en sorte que l’histoire soit toujours compréhensible.

C’est vrai, on s’y habitue en fin de compte très vite…

Oui, d’autant plus qu’à chaque fois qu’il y a un dialogue bilingue, on devine la question avec la réponse.

Questions de compréhension:

  1. M. Ocelot dit qu’il voulait parler « d’un sujet éternel et brûlant ». Quel est ce sujet ? A votre avis, est-ce que c’est un sujet typiquement français, ou est-ce un sujet international ?
  1. Pourquoi M. Ocelot a-t-il décidé de parler du Maghreb?
  2. Quelle a été la réaction des personnes d’origine arabe quand elles ont entendu les dialogues en arabe ? Pourquoi?
  3. Quelle a été la réaction des enfants quand ils ont entendu les dialogues en arabe ? Pourquoi?
  4. Quelle a été la réaction des adultes ?
  5. Pourquoi M. Ocelot a-t-il choisi de ne pas sous-titrer les dialogues en arabe ? Qu’en pensez-vous ?

V. Visionnement du film

En France, scènes 1 et 2, 13 minutes

Il s’agit d’Azur et Asmar qui grandissent ensemble jusqu’au moment où le père d’Azur l’envoie étudier en ville et il renvoie la nourrice et Asmar.

Vocabulaire :

  • Les Djinns : les elfes dans les histoires d’Orient. (elves)
  • Un torticolis : a stiff neck
  • La bouillie : mush
  • Une monture : un cheval
  • Digne: worthy
  • Au trot : trot for a horse (not as fast as gallop)
  • Le fumier, le crottin : manure
  • La malle : the trunk
  • Affaire : business
  • Agir : to act
  • Se fâcher : se mettre en colère
  • L’épée : the sword

Questions de compréhension:

  1. Azur et Asmar sont frères de lait (la mère d’Asmar est la nourrice d’Azur.) A votre avis, est-ce qu’ils agissent comme des frères ? Expliquez votre opinion et donnez des exemples.
  2. L’éducation d’un enfant riche au Moyen Age en France: Qu’est-ce qu’Azur doit étudier ? Encerclez toutes les bonnes réponses.

– l’épée     – la géographie

– l’anglais     – l’équitation

– la danse     – le latin

– la musique    – les maths

  1. Pensez-vous que ces sujets d’études soient réalistes pour la période du Moyen Age ? (votre opinion)
  2. Que fait Asmar pendant qu’Azur prend des leçons ?
  3. Que pensez-vous du père et de ses actions ? Comment traite-t-il son fils ? Comment traite-t-il Asmar et la nourrice ? Donnez des exemples.

Le voyage d’Azur, scènes 3 à 6, 14 minutes

Note : arrêter le DVD avant la scène du marché et demander aux élèves de faire attention aux détails du dessin. Michel Ocelot et son équipe ont fait beaucoup de recherche pour donner un aspect authentique et réaliste au décor. Cette scène en est un bel exemple.

Vocabulaire

  • Quelque soient les obstacles : whatever the obstacles
  • Echouer : to run aground (from a boat)
  • Une gaffe : A mistake, a false step
  • Sentir mauvais, puer : to smell bad, to stink
  • Se noyer : to drown
  • Aveugle : blind
  • Je n’en pouvais plus : I couldn’t stand it anymore
  • Mettre des bâtons dans les roues : à deviner avec la classe J
  • Le carrelage : tiles
  • Ça rime à rien : ça ne veut rien dire
  • Les teinturiers : the dyers
  • Nigaud : stupide

Avant de regarder:

1. Pendant qu’il cherchait des idées pour son film, Michel Ocelot a appris que dans certains pays, on pense que les yeux bleus portent malheur. Il utilise cette superstition dans son histoire.

2. Est-ce que vous connaissez des superstitions dans notre culture ou dans d’autres cultures ?

3. Décrivez les et dites ce que vous en pensez.

Pendant et après:

1. Observez le décor (background) pendant cette portion du film. Comment est-il au début ? Comment évolue-t-il ? (couleurs, formes, détails dans le dessin…)
2. Pour Azur, être « aveugle présente des avantages et des inconvénients. Faites-en une liste. (+ discussion)
Les inconvénients       b. Les avantages
3. Les deux commerçants (le marchand d’épices et le marchand de pots) ont deux conversations en arabe quand Azur tombe dans les épices, puits dans les pots.

« Traduisez » leur conversation en français. Utilisez votre imagination.

Les rencontres : Jenane, le sage et la princesse, scènes 7 à 11, 28 minutes

Azur frappe à la porte de sa nourrice jusqu’à son départ pour chercher la fée des Djinns.

Vocabulaire

  • Bastonner : frapper avec un bâton
  • Un gosse : un enfant
  • Une embûche : a trap
  • Une falaise: a cliff
  • Une faille : a rift
  • Quoiqu’on fasse : whatever you do
  • Gêner : to bother
  • Dévorer : manger
  • Des babioles / des brimborions » trinkets
  • La vaillance : le courage
  • Le cerveau : the brain
  • Le carrelage : tiles
  • Des lucioles : fireflies
  • Le souk : le marché (dans les pays arabes)
  • Une madrasa : un lieu d’étude (dans les pays arabes)
  • Fuir : to flee

Scène 7 : la rencontre avec Jenane

  1. Décrivez la réaction de Jenane (la nourrice) quand elle reconnaît Azur. Que pensez-vous de sa réaction ?
  2. Jenane dit à Azur : « Je connais deux pays, deux langues, deux religions. J’en sais deux fois plus que les autres. » Que pensez-vous de cette opinion ? Donnez des exemples pour justifier vos idées.
  3. Imaginez ce que dit Jenane en arabe à la foule (crowd) quand elle embrasse Azur.

Scène 8 : la maison et le jardin, la nourriture

Observez et décrivez la maison et le jardin de Jenane. (Revoir la scène si nécessaire.)

Scènes 10 et 11: Le sage Yadoa et la princesse Chamsous-Sabah
1. Quelles sont la langue et la religion du sage Yadoa ? Si sa langue est l’hebreu, quelle est sa religion?
2. Dans quel sens lit-il son livre, de gauche à droite ou de droite à gauche? Quelle autre écriture se lit dans le même sens ? 3. Quelles sont les deux écritures qui se lisent dans ce sens ? (recherche internet)
4. Que donne la princesse Chamsous-Sabah à Azur pour l’aider dans son voyage ? (revoir la scène si nécessaire)
5. Qu’a promis Azur à la princesse ?
6. Qu’est-ce qui fascine la princesse ? (au moins deux choses)
7. Quand Azur et Chamsous-Sabah regardent la ville la nuit, ils voient des choses qui montrent la diversité culturelle de la ville. Quelles sont ces choses ?
8. Grammaire : « Je ne crains pas que tu fasses quoi que ce soit de mal. Je crains qu’il ne t’arrive du mal. » Quels sont les verbes au subjonctif ? Pourquoi est-ce que Jenane utilise le subjonctif ?

A la recherche de la fée des Djinns, scènes 12 à 17 (fin), 28 minutes

Le départ d’Azur et Asmar à la recherche de la fée des Djinns jusqu’à la fin.

Vocabulaire

  • Bouffer : manger (argot) (slang)
  • Crever : mourir (argot)
  • Le menton : the chin
  • Une chauve souris : a bat
  • Pareilles : identiques
  • Déboucher : to emerge
  • Le toubib : le docteur en arabe. Utilisé en français (argot)
  • La besogne : le travail
  • Evident(e) : obvious
  • Agir : to act

Note : Dans cette partie du film, il y a moins d’éléments réalistes, et plus d’éléments imaginaires. Cependant, au début du voyage, on peut voir des ruines et des objets d’art qui marquent le riche passé du Maghreb.

Trouvez les « objets » qui marquent la présence de :

  • la religion chrétienne orthodoxe grecque :
  • la Grèce Antique :
  • la préhistoire :

Questions (après le film):

1. Comment agissent Azur et Asmar l’un envers l’autre pendant leur voyage pour trouver la fée des Djinns?

2. Les portes pareilles mènent soit à la chambre des lumières, soir à la caverne des ténèbres. La fée des Djinns explique comment Azur et Asmar sont arrivés dans la chambre des lumières. Quelle est son explication ? Qu’en pensez-vous ?

3. A la fin du film, Jenane dit à Crapoux : « c’est encore mieux comme ça. » Crapoux répond : « c’est la solution d’avenir. » De quoi parlent-ils ? Qu’en pensez-vous ? (revoir la scène.)

VI. Etude du style et des techniques de dessin

Pré lecture

Reprendre le film à la scène 7, quand on voit Jenane en détail devant le mur de carrelage bleu (à la minute 33 :52)

Observez le dessin. Notez les contrastes entre le fond (background), la robe de Jenane, et les bijoux de celle-ci. Décrivez ces trois éléments.

Lecture

Interview de Michel Ocelot dans DVD Drama (1er janvier 2008) (extrait)

Vocabulaire :

  • S’enfoncer : to sink in
  • Poitrine : chest
  • Lisse : smooth
  • Raccommodage : mending
  • Epuré : refined
  • Aplat : flat, flattened
  • contre-plongée : low angle view
  • tissus : material
  • broderie : embroidery

C’était la première fois que vous utilisiez la 3D. Avez-vous rencontré des difficultés particulières 

M. O.: Non. J’ai l’habitude d’être ignorant. Je n’ai jamais appris et je ne sais pas comment on fait. Le fait de ne pas savoir ne me pose pas de problèmes. L’animation 3D reste de l’animation. Comme dans l’animation traditionnelle, il faut une patience d’ange. Le seul petit problème spécifique à la 3D tient au fait que l’ordinateur ne sait pas encore interpréter la résistance d’un corps ou d’une surface. Lorsque Jenane respire, par exemple, les bijoux s’énfoncent dans sa poitrine. C’est épuisant ! Cette image lisse que vous voyez a demandé du raccommodage à tous les niveaux. C’était beaucoup de travail !

Les textures sont tout en contraste. Certaines sont très complexes, comme celles des bijoux de Jenane, et d’autres très épurées, comme les vêtements en aplat mais aussi les visages, notamment celui d’Azur…

Avec Azur, j’ai essayé de créer un archange. C’est aussi la 3D qui m’a permis d’obtenir ce résultat. Nous avons essayé d’élaborer de belles sculptures de visages. Une fois que celle d’Azur était établie, on la faisait bouger tout doucement, un peu en contre-plongée par exemple, et son visage restait toujours pur et parfait. Cela me plaisait beaucoup.

Comme je suis libre, j’ai mis ensemble des choses qui n’auraient pas dû l’être et qui ne suivaient pas les règles habituelles de la 3D. Pour ce qui est des costumes, notamment, les tissus m’intéressaient peu et c’est pourquoi je n’y ai mis aucune ombre ni lumière.

Quant aux bijoux et aux broderies, j’ai au contraire voulu obtenir un rendu hyper réaliste. J’ai donc confronté trois univers différents. Les costumes sans ombre et lumière font ressortir les visages et les mains parce que je préfère les visages aux tissus. Pour ce qui est des bijoux berbères, on ne pouvait pas faire cela du temps du dessin animé, cela représentait trop de travail. La 3D me donnait la possibilité de les réaliser, de même que les broderies. L’association de tissus plats avec ces bijoux et ces broderies très réalistes donnait un effet qui m’intéressait.

Quelles sont vos inspirations graphiques pour les décors d’Azur et Asmar ?

C’est plus que de l’inspiration, c’est de la documentation. Tout m’inspire, mais j’aime particulièrement les arts assez raffinés.

Pour l’Europe, il est clair que j’ai pris le 15e siècle en référence. Dans la petite maisonnette de la nourrice, il y a une fenêtre ouverte depuis laquelle la vue s’étend très loin, et sur les tablettes, il y a une nature morte. Tout cela s’inspire du 15e siècle français et flamand.

Pour l’Orient, j’aime les miniatures persanes. C’est le 16e siècle donc ce n’est pas tout à fait la bonne époque, mais tout le raffinement persan m’enchante et c’est pourquoi j’ai donné aux deux héros, lorsqu’ils sont bien habillés, des costumes persans. Pour tout cela, nous nous sommes beaucoup documentés pour célébrer une civilisation islamique du Moyen-âge jusqu’au 15e siècle.

Questions

  1. Est-ce que le texte confirme votre description (dans la question de pré-lecture) ? (justifier votre réponse)
  2. Donnez un ou deux exemples de problèmes techniques rencontrés par M. Ocelot et son équipe pour travailler en 3D.
  3. Pourquoi est-ce que les bijoux sont détaillés, mais pas les vêtements ?
  4. Que pensez-vous du travail de recherche fait par M. Ocelot et son équipe pour les décors et les costumes. Est-ce que c’est intéressant pour le film ? Ou est-ce que ce n’est pas important ?

VII. Conclusion

1. Trouvez des exemples des autres thèmes que Michel Ocelot a voulu aborder dans ce film (Opinion basé sur plusieurs interviews de M. Ocelot.

Exemples: La famille et l’amour familial; le regard des immigrés sur leur pays d’accueil; la richesse de la diversité culturelle

2. Dans ce film, qui sont vos personnages préférés (au moins deux). Pourquoi ?

3. Donnez votre opinion sur le film et l’unité.



L’immigration au Québec

L’immigration au Québec

Activité partagée par Renée Rousseau-Weber, University of Milwaukee School, Milwaukee, Wisconsin.

1. Echauffement

Demandez aux élèves de discuter en groupes les questions suivantes:

  1. Que savez-vous sur le Québec?
  2. Est-ce que l’immigration est importante dans votre communauté ?  Comment ?
  3. Est-ce que l’immigration est un sujet important aux Etats-Unis ? De quoi parle-t-on à ce sujet ?
  4. Comment est-ce qu’une grande vague d’immigration pourrait-elle affecter une société ?
  5. Quelles questions les citoyens et le gouvernement d’un pays qui accueille les immigrés doivent-ils considérées ?
  6. Quelles sont les raisons pour l’immigration ?

2. Lecture

Immigration_Quebec

Questions de compréhension:

  1.  Dans les statistiques sur l’immigration dans la première partie du graphique, il s’agit de quelle époque ?
  2. Qui représente le plus grand groupe d’immigrés ?
  3. De quel pays est-ce que le plus grand nombre d’immigrés sont venus ?
  4. Pourquoi y avait-il autant d’immigrés d’Haïti  au 20e siècle?
  5. De quels pays est-ce que plus que 50% des immigrés d’Afrique sont venus ?
  6. Comment est-ce que l’information en bas diffère de l’information en haut du graphique ?
  7. Le recensement duquel on a tiré l’information en bas du graphique a été fait en quelle année ?

3. Chanson

Le Québec c’est un jeu d’échecs“, Ousmane Thiané Diop, 2012

4. Poème

“Terre d’exil”

Je viens de quitter une dictature
tropicale en folie
et suis encore vaguement puceau
quand j’arrive à Montréal
en plein été 76.

Je regarde le ciel
en pensant qu’il y a quelques minutes
j’étais là-haut, parmi les étoiles
pour la première fois.

Un couple en train
de s’embrasser
à l’aéroport.
Un baiser interminable.
La fille est en
minijupe rouge.

Cette scène aurait provoqué
une émeute à Port-au-Prince.
Ici, les gens passent sans
même y jeter un oeil.
Je suis le seul à m’intéresser
à ce baiser rouge.

Le couple se défait.
La fille regarde partir
le garçon, un long moment
jusqu’à ce que la foule l’abosorbe.
Elle rejoint sa voiture, tête baissée.

L’aéroport est bondé de gens
qui arrivent ou qui partent
à cause des Jeux olympiques.
Je vois partout le voisage de Naida Comaneci, la miniscule
petite reine du Stade.

On prépare les élections
pour novembre prochain
J’apprends en même temps
que le Québec est une province
et non un pays comme je l’ai toujours cru,
que le hockey est un sport
qui se joue sur la glace
et que la tourtière n’est pas
un piège pour les oiseaux.

Le chauffeur de taxi haïtien me balance
tout ça en roulant vers le nord.

Les gens dans les rues,
les couleurs vives des affiches,
les quartiers plus sombres.
Soudain un attroupement: un group
de fans entourent un athlète cubain.
Le taxi roule doucement.
La ville, la nuit.

Quand j’étais petit,
je croyais que chaque
pays avait ses propres couleurs.
Que le ciel ailleurs
était jaune,
la mer, rouge
et les arbres,
mauves.

D’une certain façon, ce pays
ressemble un peu au mien.
Il y a des gens, des arbres,
un ciel, de la musique, des filles,
de l’alcool, mais quelque part, j’ai
le sentiment que c’est totalement différent
sur des points très précis: l’amour,
la mort, la maladie, la colère, la
joie, le rêve ou la jouissance.
Mais tout ça n’est qu’une intuition.

Je le savais déjà
pour l’avoir lu.
Pour l’avoir vu au cinéma.
Mais c’est différent dans la vraie vie.
Je suis noir
et tous les autres
sont blancs.
Le choc!

Je ne suis pas un
touriste de passage
qui vient voir comment
va le monde,
comment vont les autres
et ce qu’ils font
sur la planète.
Je suis ici pour rester
que j’aime ça ou pas.

-Dany Laferrière

5. Film

Monsieur Lazhar (Philippe Falardeau, 2011)

“Les élèves de sixième année d’une école de Montréal doivent faire face à un drame inattendu lorsque leur enseignante, Martine, se pend dans leur classe. Malgré les réticences préalables de la directrice, Bachir Lazhar, un immigrant algérien, est rapidement engagé pour la remplacer. N’étant pas au courant des réformes ministérielles ou même du niveau scolaire de ses nouveaux étudiants, le professeur devra oublier ses propres tragédies pour se concentrer sur l’instruction de ces enfants provenant de différents milieux et visiblement troublés par le départ soudain d’une personne qu’ils aimaient.” –www.cinoche.com

Dossier pédagogique du film


L’immigration

ACTIVITE : L’IMMIGRATION

I. Avant le visionnage du reportage vidéo

En guise d’introduction, vous pouvez faire un brainstorming avec les apprenants en révisant des notions de vocabulaire:

Donnez une définition du mot “immigration”.
Quelle est la différence entre un(e) émigré(e) et un(e) immigré(e)?
En général, quelles sont les principales raisons d’immigration?
En général, de quoi a-t-on besoin pour pouvoir entrer et séjourner dans un pays dans lequel on n’est pas citoyen -par exemple, si vous êtes un(e) Américain(e) et que vous voulez aller en France?
A quel moment est-ce que l’on doit présenter ces importants documents officiels?
Qu’est-ce qu’un(e) immigré(e) clandestin(e)? Connaissez-vous un autre mot synonyme?
En général, de quoi est-ce qu’un(e) immigré(e) a besoin pour pouvoir travailler dans le pays accueil (le pays qui accueille des immigrés)?

II. Vidéo

Le mini reportage vidéo est extrait de l’émission “C dans l’air” (diffusée sur la chaîne France 5 Télévision) et propose une visite du centre de rétention pour immigrés clandestins de Mesnil Amelot, situé près de l’aéroport Charles de Gaulle (Paris, France). Pour accéder à la vidéo, veuillez cliquer ICI. Dans la rubrique Vidéo “En France”, cliquez sur sur “bas débit” ou “haut débit” pour télécharger la vidéo dans une nouvelle fenêtre.

Questions après le visionnage:

1. Pourquoi est-ce que l’on appelle le centre de rétention de Mesnil Amelot “l’antichambre du départ”? A quoi est-ce que ce centre de rétention ressemble? Où est-il situé?

2. Qui sont les sans-papiers? Pourquoi les appelle-t-on comme cela? Qu’est-ce qu’ils attendent? Pourquoi?

3. Que chante l’homme qui passe devant la caméra?

4. Quelle est la mission des gendarmes (police militaire française) du centre de rétention de Mesnil Amelot?

5. D’après ce reportage vidéo, pourquoi est-ce que les immigrés sont venus en France? Pourquoi est-ce qu’ils ne veulent pas partir? Quels sont leurs arguments?

6. Quel est le nombre de places du centre de rétention de Mesnil Amelot? Combien est-ce qu’il y a de nationalités représentées dans le centre? Combien est-ce que d’immigrés clandestins transitent par ce centre chaque année?

7. Que demande l’homme qui fait visiter sa chambre aux journalistes? Pourquoi d’après vous?

8. Est-ce que tous les immigrés clandestins (en situation irrégulière ou illégale) sont condamnés à être aussitôt déportés/expulsés dans leur pays d’origine? Quels sont les cas particuliers? Combien de temps est-ce que ces immigrés clandestins ont pour trouver une solution à leur cas? D’après le document vidéo, est-ce que c’est facile? Pourquoi?

9. Combien est-ce qu’il y a eu d’expulsions en 2005?

III. Expansion

1. Est-ce que vous avez des parents, grands-parents ou ancêtres qui ont immigré aux Etats-Unis? De quels pays ont-ils émigré? Pour quelles raisons?

2. Pourquoi est-ce que la France (et d’autres pays) expulsent les immigrés clandestins? Quels sont les problèmes liés à un nombre croissant d’immigrés clandestins dans un pays?

3. Dans le reportage vidéo, un sans-papiers dit qu’il a grandit en France et qu’il y vit depuis presque 38 ans. Est-ce que vous trouvez normal d’expulser une personne qui a vécu presque toute sa vie dans un pays (même de manière illégale)? D’après vous, comment a-t-on pu arriver à cette situation?

4. Quelle est la situation de l’immigration aux Etats-Unis? Que pensez-vous de la politique actuelle des Etats-Unis à propos de l’immigration clandestine, en particulier avec le Mexique, et de la construction d’un mur à la frontière?

5. Dans le reportage vidéo, un homme chante “On a besoin de savoir qui on est dans la zone internationale” (Il s’agit du refrain de la chanson “Zone internationale” interprétée par Rohff). Que pensez-vous de cela?

Pour en savoir plus:

– Pour trouver les paroles et écouter un extrait de la chanson “Zone internationale” interprétée par Rohff , vous pouvez cliquer ICI.

– Pour ce qui est de la politique d’immigration aux Etats-Unis, notamment vis-à-vis du Mexique, vous pouvez trouver un texte ainsi que deux reportages vidéos sur le site Internet de TF1-LCI.