Follow France Synergies on WordPress.com

Le repas traditionnel de Noël

ACTIVITE : LE REPAS TRADITIONNEL DE NOËL


I. La célébration de Noël en France
1. Introduction : Vous pouvez utiliser ces activités proposées par Andrew Balaam qui met à votre disposition du vocabulaire, des petits questionnaires et des jeux sur le thème de Noël.
2. Noël et les Français :
 Montrez les résultats de ce sondage effectué en 2005 et demandez à vos élèves de répondre aux questions qui suivent:
a. Est-ce que les Français aiment la fête de Noël ? (oui, 78% des Français y restent très attachés)
b. Comment est-ce que les Français considèrent Noël ? (c’est avant tout un événement familial)
c. Selon le sondage, quel est le problème avec cette fête ? (elle est devenue trop commerciale)
d. Est-ce que beaucoup de Français assistent à la Messe de Noël ? (non, seulement 18% des Français y assistent)
e. Que pensez-vous de ces réponses ? Etes-vous d’accord avec l’opinion générale des Français ? Est-ce que c’est la même chose aux Etats-Unis (ou dans le pays d’où vous venez) ?
*Activité d’expansion : Dites à vos élèves d’effectuer un sondage similaire auprès de leur famille, de leurs amis ou de leurs voisins et de recueillir des témoignages d’au moins 5 personnes différentes. Ils peuvent rajouter leurs propres questions s’ils pensent à un autre point intéressant. Le lendemain, ils parleront de leurs résultats en petit groupes et compareront leurs données.
3. Le réveillon et le jour de Noël en France : Par groupe de deux, vos élèves vont lire les trois premiers paragraphes de cet article et répondre aux questions suivantes:
a. On ne travaille pas le jour du réveillon. V/F (faux, le 24 décembre est une journée de travail)
b. On commence à manger après la messe de minuit. V/F (vrai)
c. Les Français restent chez eux pour fêter Noël. V/F (vrai)
d. Les enfants ont généralement leurs cadeaux de Noël lors du réveillon. V/F (faux, ils les ouvrent traditionnellement le 25)
e. La tradition du sapin de Noël vient d’une région française. V/F (vrai, c’est une coutume alsacienne)
f. Les santons viennent de Normandie. V/F (faux, ils viennent de Provence)
*Activité d’expansion : Demandez à vos élèves de comparer ces informations avec leur propre façon de célébrer Noël (ou une autre fête religieuse qui a lieu au mois de décembre) et discutez ensemble des ressemblances et des différences.

II. Le menu typique de Noël
1. Une vue d’ensemble :
 *Pré-visionnage : Demandez à vos élèves de décrire un repas traditionnel de Noël aux Etats-Unis (quels aliments sont utilisés ? quelles recettes sont très fréquentes ?)
*Visionnage : Montrez cette vidéo à vos élèves et dites-leur de prendre des notes afin de répondre aux questions qui suivent:
a. Quels plats font partie de l’entrée ? 
      a.1. les huitres, le saumon et le foie gras.
a.2. les fruits secs et les gâteaux.
a.3. la dinde aux marrons.
b. Quel est le plat principal ? 
      b.1. un filet de bœuf.
b.2. un poulet.
b.3. un chapon.
c. D’où vient la tradition des Treize Desserts ? 
      c.1. la Guadeloupe.
c.2. la Provence.
c.3. la Bretagne.
d. Que se passe-t-il si on mange on peu des Treize Desserts ?
      d.1. on aura une bonne année.
d.2. on aura beaucoup d’argent.
d.3. on rencontrera le grand amour.
*Post-visionnage : Expliquez ce qu’est le foie gras à vos élèves et précisez que la France est le premier producteur mondial de foie gras. Evoquez également les problèmes éthiques (le gavage et la souffrance des oies) liés au foie gras.
2. La bûche glacée : *Pré-lecture : Montrez cette image à vos élèves et demandez-leur à quoi cela leur fait penser, le but étant de leur faire deviner que cela veut dire « log » en anglais. Vous pouvez faire un jeu de devinette en les mettant sur la piste à l’aide d’indices (vous pouvez mimer un bûcheron en train de couper du bois ou bien leur demander ce qu’on met dans la cheminée quand on a froid l’hiver, etc…). Quand ils auront deviné, dites-leur que ce mot se traduit par « Yule log » en anglais.
*Lecture : Par deux, vos élèves vont lire cet article (seulement la section concernant la bûche) et répondre aux questions suivantes :
a. La bûche glacée est un dessert que les Français mangent tous les jours. V/F (faux, seulement lors de grandes occasions comme Noël ou le Nouvel An)
b. La bûche de Noël servait à construire des maisons. V/F (faux, on la mettait à brûler dans la cheminée)
c. Le tronc de l’arbre venait généralement d’arbres comme les cerisiers ou les pommiers. V/F(vrai, des arbres fruitiers)
d. Cette tradition s’est terminée parce que les grandes cheminées dans les foyers n’existent plus. V/F (vrai)
*Post-lecture : Montrez cette recette de bûche facile à vos élèves, lisez-la ensemble (en leur expliquant quelques termes techniques comme le bain-marie) et proposez-leur de traduire tous ensemble la recette afin de la donner à leurs parents pour qu’ils essaient de la cuisiner chez eux.
3. La dinde aux marrons ou d’autres volailles : 
*Pré-activité : Montrez cette photo à vos élèves puis posez-leur les questions suivantes :
– A quelles grandes occasions mangez-vous de la dinde aux Etats-Unis ?
– Est-ce que vous en mangez à Noël ? Comment est-ce que vous la cuisinez ?
*Activité : Expliquez qu’on mange traditionnellement de la dinde aux marrons à Noël mais qu’il existe quelques alternatives. Par groupe de 3, vos élèves vont lire cet article et organiser un débat pour choisir quelle volaille ils mangeront pour Noël. Ils devront prendre en compte les différents paramètres (prix, qualité, difficulté de préparation et cuisson) et tous se mettre d’accord sur une décision finale. Ensuite, un porte-parole de chaque groupe expliquera les raisons de leur choix à la classe, ce qui pourra aussi être l’occasion de débattre à nouveau !
*Post activité : Par groupe de trois, vos élèves vont écrire un petit texte dans lequel ils se mettront à la place de la dinde qui va être mangée à Noël : ils peuvent décrire ses pensées, ses émotions ou bien son histoire, et parleront de la façon dont la dinde perçoit Noël.

III. Un tour d’horizon des spécificités régionales
*Pré-lecture: – Montrez cette carte des régions françaises à vos élèves puis indiquez-leur où se trouvent l’Alsace, la Lorraine, l’Aquitaine, la Franche-Comté et la Provence en leur expliquant qu’ils vont découvrir leurs traditions culinaires pour Noël. Montrez-leur également lacarte de la Réunion qui se trouve dans l’Océan indien.
– Expliquez également les particularismes régionaux à l’aide du petit paragraphe suivant: la France est un pays qui accorde beaucoup d’importance aux particularismes de chaque région qui se distingue par des traits bien particuliers. Voilà pourquoi on tient à célébrer cette diversité qui peut exister au sein même de la France : qu’elles soient linguistiques, géographiques ou culturelles, ces spécificités sont mises en valeur aussi souvent que possible et se traduisent de plusieurs façons. En ce qui concerne l’agriculture, il existe un réel sentiment de fierté associé à la production de produits naturels dont on connaît l’origine et qui sont des produits frais, et la gastronomie française traduit ce véritable amour de la terre, notamment lors de grandes occasions. Ainsi, le repas de Noël est souvent l’opportunité, pour les régions, de mettre en valeur les produits du terroir et de concocter des recettes uniques et savoureuses. En effet, la France offre tout un panel de nourritures différentes grâce à la spécificité géographique de chaque région : par exemple, en Alsace, les caractéristiques climatiques (peu de pluie et beaucoup d’ensoleillement) permettent de cultiver beaucoup de vignobles. D’ailleurs, la position géographique de l’Alsace et de la Lorraine explique l’influence de la gastronomie allemande dans les spécialités culinaires de ces deux régions. En Aquitaine, région située entre océan et montagne, on se spécialise plutôt dans le foie gras de canard et les volailles, ainsi que dans les huîtres (notamment à Arcachon) ou dans le piment d’Espelette, tandis qu’en Franche-Comté, on se spécialise plutôt dans la production fromagère à cause de sa position géographique (entre montagnes, forêts et pâturages) qui ne favorise pas l’agriculture. En Provence, le climat méditerranéen favorise la production d’huile d’olive et d’autres aromates, ce qui explique la tendance à privilégier les plats à base de fruits et de légumes locaux.
A ce propos, ce site offre de nombreuses informations sur le type de produits que l’on peut trouver dans chaque région.
*Lecture : Par deux, vos élèves liront les articles en cliquant sur le nom de chaque région et répondront aux questions correspondantes.
1. En Alsace (descendez jusqu’au titre « Noël en Alsace):
a. Que représente le Christolle ? (l’enfant Jésus)
b. A quoi sert le Mannelle ? (à chasser les mauvais esprits de la maison)
c. Quel plat, associé à Saint Nicolas, reste très célèbre en Alsace ? (le pain d’épices)
Maintenant, expliquez à vos élèves ce que représente la Saint Nicolas (c’est une fête consacrée aux enfants qui a lieu du 5 au 6 décembre) et mentionnez le fait que la Saint Nicolas est très importante en Lorraine où Saint Nicolas est le saint patron. A ce propos, vous pouvez leur montrer ce clip vidéo qui raconte cette légende (vous trouverez les paroles ici).
2. En Aquitaine:
a. Qu’est-ce que les guinettes ? (un fondant à base d’alcool, de cerise et de chocolat)
b. Quels sont les ingrédients nécessaires à la préparation du dessert traditionnel ? (lait, vanille, sucre, marrons, crème Chantilly)
c. Qu’est-ce que l’Etoile de Noël ? (un dessert aux marrons et au whisky qui prend la forme d’une étoile)
d. Quelle est la tradition en Ariège ? (les santons en chocolat qui représentent des figures spécifiques du département)
3. En Franche-Comté:

a. Dans le premier paragraphe, quels sont les deux mots clés qui décrivent le repas traditionnel de Noël en Franche-Comté ? (savoir-faire et matières typiquement régionales)
b. Qu’est-ce que la Franc-Comtesse ?(le dessert typique : une bûche de Noël régionale)
c. Depuis quand est-ce que la Franc-Comtesse existe ? (depuis 1998)
d. Où peut-on trouver la recette ? (c’est impossible : c’est un secret bien gardé !)
4. En Provence:
a. Quand est-ce qu’on mange le Gros Souper ? (avant la messe de minuit)
b. Combien est-ce qu’il y a de plats salés et combien de desserts ? (7 et 13)
c. Quelle est la spécificité des desserts ? (ce sont des produits régionaux)
d. Que représentent les chiffres ? (des symboles religieux) 
5. A la Réunion:

a. Quand est-ce qu’on déguste le repas de Noël à la Réunion ? (juste après la messe de minuit)
b. Quel alcool est utilisé pour les apéritifs ? (le rhum)
c. Quels sont les aliments principaux utilisés pour le repas traditionnel réunionnais ? (du riz, de la viande et du poisson et des grains)
d. Quel dessert fait également partie de la tradition en France métropolitaine ? (la bûche de Noël)
*Post-lecture : A la fin de ce petit tour d’horizon, vous pouvez poser ces questions à vos élèves :
– Quel repas régional avez-vous envie de goûter ? Pourquoi ?
– Comment expliquez-vous ces spécificités ?
– Composez en français le menu de votre repas de Noël idéal (vous pouvez mélanger les traditions et utiliser à la fois un plat alsacien et un plat réunionnais dans le même menu). Ensuite, vous le présenterez à la classe à la manière d’un grand chef cuisinier. A la fin, la classe votera pour le menu le plus appétissant.

IV. Les autres célébrations non chrétiennes en France en fin d’année
1. Petite introduction : *Pré-lecture : Montrez ces sondages (aux pages 4 et 5) réalisés par le C.S.A en 2004 et demandez à vos élèves de répondre aux questions suivantes:
– Quel est le pourcentage de Catholiques en France ? (7,7 % de Catholiques pratiquants et 41.4 % de Catholiques non-pratiquants)
– Quelles trois autres grandes religions peut-on trouver en France ? (L’Islam, le Protestantisme et le Judaïsme)
– Quelles sont les religions qui ne sont pas chrétiennes ? (L’Islam et le Judaïsme)
*Lecture : Par deux, vos élèves vont lire cet article puis répondre aux questions suivantes:
a. Noël est avant tout une fête familiale. V/F (vrai)
b. Les Musulmans n’ont pas d’équivalent de cette fête. V/F (faux, ils célèbrent la naissance de leur prophète avec Aïd al mouloud)
d. Les familles musulmanes ne célèbrent jamais Noël. V/F (faux, certaines familles musulmanes fêtent Noël pour faire plaisir à leurs enfants)
d. Hanoukka est l’équivalent de Noël. V/F (faux, c’est la fête des lumières, ce n’est pas exactement la même célébration que Noël)
e. Il y a des familles juives dans lesquelles on fête Noël pour les enfants. V/F (vrai)
*Post-lecture: Discutez ensemble de la célébration de Noël et des autres célébrations non chrétiennes aux Etats-Unis, et comparez vos observations avec ce qui se passe en France.
2. Hanoukka : *Pré-lecture : Ecrivez le mot « Hanoukka » (c’est l’orthographe recommandée de ce mot selon les règles de translittération de l’hébreu en français ; on peut également trouver les orthographes suivantes: « Hanoukka », « Hanoucca », « Hanouka » ou encore « Hanouca ») au tableau et demandez à vos élèves s’ils savent ce que c’est et s’ils peuvent expliquer le principe de cette célébration.
*Lecture : Par deux, vos élèves liront cet article et répondront aux questions ci-dessous:
a. En 2010, Hanoukka a eu lieu:
      a.1. dans les premières semaines de décembre.
a.2. à la mi-décembre.
a.3. fin décembre.
b. Que représente Hanoukka ?
b.1. la conquête d’Alexandre le Grand.
b.2. la reconquête de la Judée.
b.3. la reconquête du temple de Yahvé.
c. La fiole d’huile a permis de:
c.1. garder la flamme allumée seulement pendant une journée.
c.2. garder la flamme allumée pendant 8 jours.
c.3. garder la flamme allumée pour toujours.
d. Pendant Hanoukka:
d.1. on échange des cadeaux.
d.2. on déguste des beignets spéciaux.
d.3. on échange des cadeaux et on déguste des beignets spéciaux.
e. La toupie est:
e.1. un cadeau sous forme de jeu.
e.2. un plat spécial.
e.3. un objet de décoration.
*Post-lecture : Vous pouvez montrer cette vidéo dans laquelle on peut voir des images de la nourriture traditionnelle servie lors de la fête d’Hanoukka. 
3. Aïd al Mouloud :
 *Pré-lecture : Expliquez à vos élèves que cette fête est également appelée « El Mawlid », « Fête du Mouloud » au Maghreb et en Afrique, « Mawlid ennabaoui » ou « mawlid nabawi » en Algérie, « Mawlid an Nabi », « Milad al-Nabi » en Egypte et « Mevlid Kandili » en Turquie. Pour plus d’informations au sujet de cette fête, cliquez ICI.
*Par deux, vos élèves vont lire cet article (seulement la section « La naissance de Mahomet ») et répondre aux questions ci-dessous:
a. Que célèbre la fête du Mouloud ? (la naissance du prophète Mahomet)
b. Quels sont les deux pays cités dans cet article qui célèbrent aussi cette fête ? (l’Algérie et la Tunisie)
c. A base de quels aliments fait-on la rechta ? (le poulet, des légumes, des nouilles ou du couscous)
d. Qu’est-ce que l’Assidat zgougou ? (un plat tunisien à base d’une crème de pignons de pin d’Alep)

Autres liens utiles :

*Des recettes de cuisine:
– des menus de réveillon de Noël
– des recettes de Noël originales
– 20 recettes pour un réveillon traditionnel de Noël
– quelques recettes en français pour fêter Hanoukka.
– des recettes pour les fêtes chrétiennes, juives et musulmanes.
*La chanson Noël Ensemble : pour lire les paroles, cliquez ICI ; pour voir le clip vidéo, cliquezICI.
*Des documents à propos de Noël :
– une fiche spéciale de la BBC sur Noël et ses traditions en France.
– un dossier sur les histoires et les traditions de Noël.
– les légendes de Noël.
*Un calendrier des différentes fêtes religieuses.


La Tour Eiffel

ACTIVITE : LA TOUR EIFFEL

I. Petite introduction sur la Tour Eiffel
1. Un peu de magie:
 Montrez ces images à vos élèves et demandez-leur de répondre aux questions suivantes :
– A quelles occasions est-ce que la Tour Eiffel a utilisé des éclairages spéciaux ?
– Quelle évolution peut-on noter de 1889 à 2008 ?
– Quelles illuminations préférez-vous ? Pourquoi ?
– Selon vous, est-ce que ces illuminations sont importantes ? Pourquoi ?
Maintenant, vous pouvez leur montrer cette vidéo qui montre les illuminations utilisées pour célébrer le passage à l’an 2000.
*Activité d’expansion : Par groupe de 3 ou 4, vos élèves vont choisir un événement important (cela peut être un événement politique, social, sportif ou la sortie d’un film, etc…) et imaginer qu’il soit célébré par des illuminations sur la Tour Eiffel : il faudra définir de quelle couleur seront ces illuminations et expliquer comment elles fonctionneront.
2. La carte d’identité de la Tour Eiffel:
 Demandez à vos élèves s’ils savent quand et pourquoi la Tour Eiffel a été créée. Ensuite, montrez-leur cette carte d’identité virtuelle et posez-leur les questions suivantes afin de récapituler toutes les informations:
a. De quand date la Tour Eiffel ?
b. Pourquoi est-ce qu’on a créé la Tour Eiffel ?
c. Qui a dirigé la construction de la tour ?
d. Combien de touristes ont visité la Tour Eiffel ?
e. A qui appartient-elle ?
3. Les autres Tour Eiffel dans le monde : – Demandez à vos élèves s’ils connaissent des villes américaines où on peut voir des répliques de la Tour Eiffel. Ensuite, montrez-leur ces photos(il n’est pas nécessaire de lire le texte à côté de chaque image) et posez-leur les questions suivantes:
a. Dans quel pays peut-on trouver le plus grand nombre de Tour Eiffel ?
b. Pourquoi, à votre avis, est-ce qu’il y a autant de répliques de la Tour Eiffel ?
c. Est-ce que vous aimez les répliques de la Tour Eiffel ? Pourquoi ? Pensez-vous qu’il est bon d’avoir des répliques de la Tour Eiffel dans une ville ou pensez-vous que c’est inutile?
– Ensuite, rappelez à vos élèves que la Tour Eiffel mesure 324 mètres et montrez-leur les 10 tours les plus hautes du monde. Demandez-leur de comparer la Tour Eiffel à ces tours et de dire à quoi elles servent.

II. Les créateurs de la Tour Eiffel
1. L’inventeur, Maurice Koechlin : Dites à vos élèves de lire cet article en commençant directement par le 3ème paragraphe et de répondre ci-dessous:
a. A l’origine, le projet de la Tour Eiffel a été initié par:
a.1. Gustave Eiffel.
a.2. Maurice Koechlin et Emile Nouguier.
a.3. des entreprises anonymes.
b. Quand il a vu le dessin de Koechlin, Gustave Eiffel:
b.1. ne s’est pas montré intéressé par ce projet.
b.2. a hésité à s’engager dans ce projet.
b.3. s’est tout de suite investi dans ce projet.
c. La nouvelle version de Stephen Sauvestre:
c.1. a fait rire tous les ingénieurs.
c.2. n’a pas plus à Gustave Eiffel.
c.3. a beaucoup plu à Gustave Eiffel.
d. Gustave Eiffel détient les droits de la tour parce qu(e)
d.1. il les a achetés à Koechlin et Nouguier.
d.2. il les a toujours possédés.
d.3. la tour n’appartenait à personne.
2. Le constructeur, Gustave Eiffel : *Pré-lecture : Demandez à vos élèves s’ils savent exactement qui était Gustave Eiffel et à quels autres célèbres monuments il est associé.
*Lecture : Par groupe de 3, vos élèves vont lire un des quatre paragraphes de cet article (ou bien l’article en entier s’ils en ont le temps) et répondre aux questions associées:
I. Premier paragraphe:
a. Gustave Eiffel n’a pas suivi une formation spécialisée pour devenir constructeur. V/F (faux, il est sorti de l’Ecole Centrale des Arts et Manufactures)
b. Gustave Eiffel a participé au projet de construction de la Statue de la Liberté. V/F (vrai)
c. Après la Tour Eiffel, Gustave Eiffel a construit d’autres monuments. V/F (faux, elle marque la fin de la carrière d’entrepreneur)
II. Deuxième paragraphe:
d. Gustave Eiffel a construit très peu de ponts de chemin de fer. V/F (faux, c’était sa spécialité)
e. Les viaducs de Porto et de Gabarit sont deux de ses plus grandes œuvres. V/F (vrai)
f. Il a vendu ses constructions dans le monde entier. V/F (vrai, il a créé des ponts « portatifs »)
III. Troisième paragraphe:
g. Ferdinand de Lesseps est celui qui a initié la construction des écluses du canal de Panama. V/F (vrai)
h. Gustave Eiffel était réellement coupable d’escroquerie. V/F (faux)
i. Après cette affaire, Gustave Eiffel a fini le reste de sa vie en prison. V/F (faux, la Cour de Cassation a jugé qu’il y avait prescription et a abandonné les poursuites)
IV. Quatrième paragraphe:
j. Vers la fin de sa vie, Eiffel s’est intéressé à la science. V/F (vrai)
k. La Tour Eiffel a permis de faire des expériences scientifiques concernant la radio ou la météorologie. V/F (vrai)
l. Grâce à Eiffel, on peut aujourd’hui trouver une soufflerie au pied de la Tour. V/F (vrai)
*Post-lecture : Par groupe de deux, vos élèves vont écrire une rédaction d’environ une page sur le thème suivant : « imaginez que vous êtes Gustave Eiffel et, en utilisant la première personne du sujet (je), racontez les événements marquants de sa vie, ce qu’il a aimé, ce qu’il regrette et ce qu’il pense de sa tour ».

III. La Tour Eiffel aujourd’hui
1. L’organisation du site de la Tour Eiffel: vous pouvez utiliser une excellente activité disponible sur le site de l’Alliance Française de Sydney qui permettra à vos élèves de mieux découvrir le fonctionnement de la Tour Eiffel (horaires, visite, restaurants, plan d’accès, etc…).
2. Un lieu touristique très prisé :
*Pré-lecture : Montrez le résultat de ce sondage à vos élèves puis posez-leur la question suivante : êtes-vous déjà allé(e) à Paris ? Si oui, quel monument vouliez-vous visiter en premier ?
*Lecture : Par deux, vos élèves vont lire cet article et répondre aux questions ci-dessous :
a. Pour les voyageurs du monde entier, quel est le classement de la Tour Eiffel? (1er monument préféré)
b. Comment surnomme-t-on la Tour Eiffel ? (La Dame de fer)
c. Quels sont les monuments qui sont dans les 3 premiers du classement? (la Tour Eiffel, la Basilique Saint-Pierre de Rome et le Taj Mahal en Inde)
d. Quel est le monument préféré des Français ? (le Taj Mahal)
*Post-lecture: Toujours par groupe de deux, vos élèves vont expliquer ces résultats en répondant aux questions suivantes :
– Selon vous, pourquoi est-ce que la Tour Eiffel a autant de succès auprès des étrangers ? Comment expliquez-vous ce phénomène ? Quels clichés sont associés avec la Tour Eiffel ? (romantisme, amour, etc…)
– Selon vous, pourquoi est-ce que les Français préfèrent le Taj Mahal à la Tour Eiffel ? Pourquoi ce choix ? (Est-ce parce qu’ils peuvent voir la Tour Eiffel plus facilement ? Y sont-ils habitués ?)

IV. La Tour Eiffel, une source d’inspiration artistique
Vous pouvez, en guise d’introduction, utiliser les informations évoquées dans « le tuyau du jour » dans l’introduction de la newsletter.
1. La Tour Eiffel en peinture : Montrez ces peintures (ils n’ont pas besoin de lire le texte, il faut juste regarder les images) :
a. Décrivez la peinture du Douanier Rousseau. Qu’est-ce que cette peinture vous inspire ?
b. Commentez la peinture de Seurat. Quelle est la différence avec celle du Douanier Rousseau ? Quel est l’effet produit ?
c. Regardez les 13 peintures de Delaunay. Comparez-les : quelles sont les points communs et les différences ? En général, quelle image est-ce que Delaunay donne de la tour dans ses 13 peintures ? Comment arrive-t-il à produire cet effet ?
d. Que remarquez-vous d’inhabituel dans les toiles de Chagall ? Décrivez et commentez ses peintures.
Maintenant, montrez cette vidéo à vos élèves et posez-leur les questions suivantes:
e. En général, comment est-ce qu’on représente la Tour Eiffel ?
f. Selon vous, qu’est-ce que ces peintures expriment par rapport à la Tour Eiffel ? (Exemple: la petitesse de l’homme face à un géant de fer ? une tour inquiétante ?, etc…)
*
Activité d’expansion : Demandez à vos élèves de chercher sur internet ou dans des livres une représentation visuelle (peinture, image ou photo) de la Tour Eiffel, connue ou non, standard ou originale (comme cette chaussure par exemple) et d’expliquer pourquoi ils l’ont choisie et en quoi elle est intéressante. Chaque élève présentera son image en 2-3 minutes (description, symbolique, intérêt) puis la classe votera pour la meilleure représentation visuelle.
– Il est également possible de proposer aux élèves qui aiment peindre ou dessiner de représenter la Tour Eiffel à leur manière. Si plusieurs de vos étudiants choisissent cette option, vous pourriez organiser une petite exposition dans votre classe.
2. Un calligramme d’Apollinaire : 
*Pré-lecture : Posez les questions suivantes à vos élèves:
– Pour vous, que représente la Tour Eiffel ?
– Pourquoi, à votre avis, est-ce que ce monument est si célèbre ?
*Lecture : Demandez à vos élèves de lire ce calligramme écrit entre 1913 et 1916 par le poète Guillaume Apollinaire (expliquez ce qu’est un calligramme : un poème dont la forme visuelle évoque un dessin). Par deux, ils vont répondre aux questions suivantes:
a. Quel dessin représente ce calligramme ? (la Tour Eiffel)
b. Reconstituez le texte original (Salut monde dont je suis la langue éloquente que sa bouche O Paris tire et tirera toujours aux Allemands)
c. Ce poème a été écrit entre 1913 et 1916 ; que s’est-il passé à cette époque en France ?(La Première Guerre Mondiale de 1914 à 1918)
d. Quel est le message de ce texte ? Qu’est-ce que le poète veut dire et à qui s’adresse-t-il ?(la Tour Eiffel représente la force de la France qui ne cédera pas devant les Allemands ; c’est un message d’espoir et de lutte)
*Post-lecture: – Demandez à vos élèves de réfléchir aux thèmes qui peuvent être associés à la Tour Eiffel et écrivez-les au tableau au fur et à mesure.
– Ensuite, demandez à vos élèves de s’organiser par groupe de deux et de choisir un thème qui les inspire puis d’écrire leur propre calligramme qui prendra la forme de la Tour Eiffel.
– Pour finir, vous afficherez les calligrammes sur les murs de la classe et organiserez une sorte d’exposition dans laquelle vous examinerez chaque calligramme ensemble (chaque groupe commentera sa création à la classe) et voterez pour le meilleur.

V. À vous de jouer !
1. Quizz ! Par groupe de 3 ou 4, organisez une compétition pour tester vos connaissances sur la Tour Eiffel en cliquant ICI : que le meilleur gagne !
2. Une carte postale de la Tour Eiffel : Par groupe de deux, imaginez que vous êtes allés voir la Tour Eiffel et écrivez une carte postale à vos parents pour leur raconter ce que vous y avez vu, ce que vous avez aimé (ou ce que vous n’avez pas aimé) et pourquoi il faut absolument visiter ce monument historique.
3. Une nouvelle Tour Eiffel : Il y a des répliques de la Tour Eiffel un peu partout dans le monde et notamment aux Etats-Unis (à Paris au Texas et dans le Tennessee, à Las Vegas dans le Nevada, etc…). Vous allez écrire une lettre (environ une page) dans laquelle vous essaierez de convaincre de hauts dirigeants d’ériger une Tour Eiffel dans votre ville : utilisez des arguments pertinents pour justifier le coût et la longueur des travaux ainsi que l’intérêt d’avoir une nouvelle Tour Eiffel dans votre ville.
4. Moi, Tour Eiffel : Imaginez un monde où les monuments pouvaient parler : mettez vous à la place de la Tour Eiffel (vous utiliserez donc le pronom personnel sujet « je » dans votre rédaction) et écrivez environ une page et demie dans laquelle la Tour Eiffel racontera son histoire, ou décrira ce qu’elle pense des touristes ou encore parlera de son créateur, Gustave Eiffel, etc…Soyez imaginatifs !