Follow France Synergies on WordPress.com

La critique gastronomique

Activité: la critique gastronomique

I. Pistes de questions pour l’échauffement :

  • Dînez-vous souvent aux restaurants ?
  • Quel est votre restaurant préféré? Pourquoi?
  • Quelle est votre cuisine préférée? Pourquoi?

II. Activité de lecture

Lisez les textes suivants et répondez aux questions.

1.) Rêve d’Alsace

65, avenue Edmond Ricard, 91420 Morangille

43.67.38.28

Fermé le dimanche.

Près d’un feu de bois comme on en trouve dans les auberges alsaciennes, vous serez au calme et au chaud pour apprécier une cuisine que l’on n’est pas habitué à trouver dans cette banlieue sud de Paris. On pourra y déguster une vraie et bonne choucroute, une quiche lorraine, une tarte à l’oignon dans la bonne tradition et du foie gras d’Alsace, hélas! Peu convaincant. Mais il y a sûrement ici un bon cuisinier pour préparer cette mousse de grenouilles au cresson, ces remarquables côtelettes de veau, ces châtaignes, et ces choux rouges. Malgré une tarte aux mirabelles redoutablement cartonneuse, le bilan d’ensemble est plus que positif. Avec un pinot noir, nous avons payé 80 euros pour deux, en regrettant qu’on ne nous ait pas proposé le menu à 25 euros, service compris, qui figure à l’extérieur et que vous pourrez réclamer.

2.) Stéphanie Olivier

6, rue Faustin-Hélie

Paris-XVI

47 70 86 29

Fermé dimanche et lundi midi.

Elle porte un nom célèbre, celui de son papa, Jacques Olivier. Gardons-nous bien, toutefois, de comparer, car Stéphanie Oliver n’est pas aux fourneaux, mais elle est fort aimable dans son rôle de maîtresse de maison. Le cadre est plutôt celui d’un cabaret, ce local ayant été longtemps l’un des établissements de nuit les plus connus de la capitale. La cuisine est sans prétentions, mais tout est frais et de qualité. Une salade de lentilles et saucisson cuit, des œufs genre bénédictine, un bon boudin (qui aurait été encore meilleur servi avec une purée de pommes de terre), du bœuf Strogonoff encore accompagné d’un excellent riz sauvage, d’amusants fromages, un onctueux gâteau au chocolat et une bouteille de saint-émilion nous ont coûté, à deux, 60 euros.

3.) A l’Ardoise

Défense 1, les Feuilles, place de Seine

Courbevoie 46 92 10 13

Ouvert de lundi au vendredi inclus pour déjeuner seulement.

Voici enfin le restaurant qu’on attendait dans cet univers glacé de la Défense. Sitôt franchie la porte d’entrée, on oublie les alentours, tant le décor de cette nouvelle maison a de charme. Ce pourrait être une brasserie provinciale fin de siècle. Des murs recouverts d’un joli papier imprimé, des buffets de salle à manger d’autrefois, de belles chaises, des tables rondes. Et une belle vue sur la Seine. Avec cela, l’accueil et le service et le service sont d’une gentillesse inhabituelle. On fait tout pour être agréable au client, y compris lui servir une cuisine qui, elle non plus, ne manque pas de charme. La carte est classique, avec une pointe de personnalité dans tous les plats. Une très belle sole bien épaisse avec une sauce hollandaise, un suprême de volaille pochée tendre et goûteux, servi avec des poireaux et une bonne tarte aux mirabelles composèrent un repas de qualité. Avec un agréable bordeaux à 10 euros la demi-bouteille, et un café, hélas! médiocre, l’addition était de 35 euros.

A. Questions de lecture:

1.) Qu’évoquent les noms des restaurants:

Rêve d’Alsace?

Stéphanie Olivier?

A l’Ardoise?

2.) Où est situé A l’Ardoise? Pourquoi l’auteur parle-t-il du quartier de ce restaurant mais pas de celui des autres restaurants?

3.) Que sait-on du décor de Rêve d’Alsace? Stéphanie Olivier? A l’Ardoise?

4.) Pourquoi le critique parle-t-il peu du décor de Stéphanie Olivier par rapport aux autres?

5.) Quelles sont les spécialités de chaque restaurant?

6.) Quelles sont les qualités, les défauts de chaque restaurant?

7.) Comment était le service dans chaque restaurant?

8.) A votre avis, qu’est-ce qui va attirer les plus les clients dans chaque restaurant décrit?

9.) Comment sont les prix?

10.) A votre avis lequel de ces restaurants le critique a-t-il préféré? Comment le sentez-vous d’après ces descriptions?

B. Exercises de vocabulaire

Trouvez dans le texte le mot qui correspond aux définitions; pour les noms, donnez l’article.

1.) Maison située généralement à la campagne et où on peut manger, boire, etc.

2.) Spécialité alsacienne; conserve de choux salés et fermentés, garni de saucisses et de pommes de terre.

3.) Appareil destiné à la cuisson des aliments

4.) Etablissement où on sert surtout de la biére et des repas simples

6.) Réception qu’on fait à quelqu’un

7.) Total d’une note de dépense au café, au restaurant, etc.

8.) Qui est à craindre (adjectif)

Trouvez un synonyme:

1.) un lieu

2.) goûter avec soin pour apprecier

3.) demander avec insistance

4.) traverser

5.) couvert complètement

6.) aussitôt

Trouvez le verbe: (employer le dictionnaire si nécessaire)

1.) franchi

2.) recouvert

3.) accueil

4.) brasserie

5.) compris

5.) poché

Trouvez l’adjectif:

1.) qui vient d’Alsace

2.) qui vient de Hollande

3.) qui a la consistance du carton

4.) qui n’est pas habituel

5.) qui tient de la province

7.) qui donne une impression douce et crémeuse

8.) qui vient de la Lorraine

Donnez une définition des mots/expressions suivants:

1.) la maîtresse de maison

2.) la banlieue

3.) un feu de bois

4.) les alentours

5.) un cuisinier

6.) du papier imprimé

7.) la gentillesse

8.) service compris

Employez dans des phrases:

1.) autrefois

2.) malgré

3.) franchir

4.) réclamer

5.) être au chaud

6.) le cadre

7.) près de

8.) hélas

 

III. Analyse et production de textes

A. Pensez à des restaurants comme les suivants et inventez un nom pour chacun:

un restaurant français à New York

un restaurant mexicain aux Etats-Unis

un restaurant italien à Chicago

un restaurant texan à Paris

 

B. Maintenant:

1.) Ecrivez une phrase d’introduction pour chaque restaurant selon ce modèle:

Près d’un feu de bois comme on en trouve dans les auberges alsaciennes vous serez au calme et au chaud.

Exemple: Près d’une piscine comme on en trouve en Californie vous serez au frais.

2.) Pour chacun de ces restaurants, faites un bilan:

1.) positif (Malgré un tarte redoutablement cartonneuse, le bilan d’ensemble est plus que positif)

2.) négatif

D’autres phrases utiles:

+++

  • Ce qui m’a plu, c’est….
  • Ce que j’ai trouvé bien/formidable/excellent, c’est…
  • Félicitations pour + nom

  • Ce qui me paraît inacceptable/ intolérable/gênant, c’est …
  • Ce que je n’ai pas apprécié, c’est …
  • Le restaurant aurait dû/pu…

D’autre vocabulaire utile:

Les étapes du repas : l’entrée/ le plat principal/ le fromage/ le dessert

Les types de plats : une salade/ une soupe/ une viande/ un poisson/ une viande/ un plat
en sauce/ des pâtes/ le fromage/ les pâtisseries/ une salade de fruits/ une glace

Dresser la table : les couverts (la fourchette, le couteau, la cuillère), les verres, les tasses, les assiettes, la nappe, les serviettes

IV. Rédaction

Choisissez deux restaurants que vous connaissez bien et écrivez pour chacun un compte rendu d’une demi-page:

1.) l’un plutôt positif avec quelques aspects négatifs

2.) l’autre plutôt négatif avec quelques aspects positifs

Suivez le modèle ci-dessus et incorporez–mais dans l’ordre que vous voudrez–des renseignements sur:

1.) où est situé le restaurant

2.) le décor, ce qu’il y a de spécial

3.) le service, le personnel

4.) le menu, les specialités, la qualité du repas

5.) les vins

6.) les prix

V. Film à connaître

Les saveurs du palais (Christian Vincent, 2012)

Résumé d’allocine.com:

“Hortense Laborie est une cuisinière réputée qui vit dans le Périgord. A sa grande surprise, le Président de la République la nomme responsable de ses repas personnels au Palais de l’Élysée. Malgré les jalousies des chefs de la cuisine centrale, Hortense s’impose avec son caractère bien trempé. L’authenticité de sa cuisine séduira rapidement le Président, mais dans les coulisses du pouvoir, les obstacles sont nombreux.”