Follow France Synergies on WordPress.com

L’astronomie

ACTIVITÉ : L’ASTRONOMIE ET LES SCIENCES

NIVEAU DEBUTANT – L’astronomie
Les activités sont adaptées de la fiche pédagogique de « Chez Diana ». 

I. 2009, l’Année mondiale de l’astronomie

1. La photo : Mettez vos élèves par groupes de deux, montrez-leur la photo de l’Année mondiale de l’astronomie et demandez-leur de décrire les différentes images. Discutez-en ensemble en français puis en anglais. Demandez-leur de penser aux autres mots que le thème de l’astronomie leur inspire et notez-les au tableau en les expliquant.

2. Le clip : Montrez ensuite le clip de l’Année mondiale de l’astronomie (en milieu de page). Expliquez les questions suivantes à vos élèves et demandez-leur d’y répondre pendant le clip. Corrigez enfin ensemble.
a. Que voit-on dans la première image du clip ?
b. Galilée a pointé sa lunette astronomique vers le ciel il y a combien d’années ?
c. Qu’est-ce qui vole au-dessus de la Terre ?
d. L’Année de l’astronomie va permettre de se familiariser avec quoi ?
e. Combien de nations participe à l’Année de l’astronomie ?

3. Galilée : Il serait bien de familiariser vos élèves avec Galileo Galilei (de son vrai nom). Montrez-leurla photo de Galilée et posez-leur les questions suivantes :
a. Qui est l’homme sur la photo ?
b. Quel est l’instrument qu’il utilise ?
c. Que fait-il ?
Mettez ensuite vos élèves par deux et cliquez sur le site de l’Année de l’astronomie pour découvrir les trouvailles de Galilée (en bas de page). Demandez-leur de lire le texte et de compléter l’exercice suivant en reliant les éléments qui vont ensemble. Corrigez ensuite ensemble.

La Lune a beaucoup plus d’étoiles
Le Soleil tourne autour du soleil
La Voie Lactée a des montagnes
Vénus a des satellites en orbite
Jupiter a des tâches solaires

II. Le système solaire

1. Les planètes : Passons maintenant au système solaire. Mettez vos élèves par deux, allez sur le programme éducatif de France 5 et cliquez sur « Théorie : Histoire ». Demandez à chaque groupe de répondre aux questions qui suivent et corrigez ensemble.
a. Quels sont les 6 éléments qui constituent le système solaire ?
b. Quel événement a créé le soleil et les planètes ?
c. Quels sont les 2 types de planètes ?
Cliquez ensuite sur « Sommaire » (en haut à gauche) et sur « Soleil et planètes ». Mettez vos élèves par groupes de trois et assignez-leur une des rubriques suivantes. Demandez-leur de mettre les planètes dans l’ordre (en cliquant sur chaque planète) :
– Distance des planètes par rapport au Soleil (la plus proche à la plus éloignée)
– Taille des planètes (de la plus petite à la plus grande)
– Température des planètes (de la plus froide à la plus chaude)
Demandez ensuite à chaque groupe d’inventer une phrase mnémotechnique pour se rappeler de l’ordre des planètes dans leur catégorie. Par exemple, pour se rappeler de la distance des planètes par rapport au Soleil : « Mon (Mercure) Vaisseau (Vénus) Te (Terre) mènera (Mars) Jeudi (Jupiter) Sur (Saturne) Une (Uranus) Nouvelle (Neptune) Planète (Pluton) ».
Précisez que Pluton a maintenant un statut différent. Depuis 2008, Pluton fait partie de la catégorie des plutoïdes et est considérée comme étant une planète naine. Elle ne fait donc plus partie des planètes majeures du système solaire, réduisant le nombre des planètes à 8. 
Ecrivez enfin les trois catégories au tableau et demandez à chaque groupe d’écrire sa phrase sous la catégorie correspondante. Faites un concours en demandant aux groupes des deux autres catégories de deviner l’ordre des planètes.
Pour terminer, vous pouvez demander à vos élèves de compléter les trois premiers quiz dans la partie « Pratique » pour voir s’ils ont bien mémorisé l’ordre de chaque rubrique !

2. Les étoiles  : Pour que vos élèves se familiarisent plus avec les étoiles, cliquez sur le texte « Je sais tout » du site momes.net. Mettez vos élèves par groupes de deux et demandez-leur de lire le texte avec attention. Expliquez les mots importants comme « oeil nu », « dessin », « petite ours », « étoiles filantes », « s’enflammer », « voeu », « drapeaux », « brillant ».
Une fois le texte et le vocabulaire expliqués, demandez à vos élèves de compléter le quiz pour tester leur compréhension.

3. Quiz final : Dernière activité pour tester l’attention globale de vos élèves ainsi que leur culture générale au sujet de l’astronomie. Allez sur le site des « Etudiants du monde » et cliquez sur le quiz « facile ». Mettez vos élèves par groupes de deux et faites une compétition !

III. A vous de jouer !
Par deux, choisissez tout d’abord deux éléments parmi les planètes, les astres (la Lune, le Soleil), les étoiles et la Voie Lactée. Composez ensuite un poème de 6 lignes en forme de diamant, qui met en comparaison ou en opposition les deux éléments choisis. Par exemple :

Terre
planète Lune
chaude proche moyenne
petite éloignée froide
plutoïde Charon
Pluton

Vous lirez ensuite votre poème à la classe et chaque groupe votera pour le meilleur poème.

NIVEAU INTERMEDIAIRE – La fusée et ses astronautes
Vous pouvez également réutiliser ou adapter les activités pour débutants pour vos élèves de français intermédiaire.

I. Brainstorming

Ecrivez les mots « astronomie » et « sciences » au tableau et demandez à vos élèves de dire tous les mots qui sont en rapport avec ces deux termes. Expliquez les mots, si nécessaire. S’ils ne connaissent pas le vocabulaire, vous pouvez leur demander de dessiner ce qu’ils veulent dire, ou de donner le mot en anglais.

II. La fusée Ariane V

1. Kourou, Guyane : Expliquez à vos élèves que vous allez parler de la fusée Ariane V dont la base se trouve à Kourou en Guyane française. Demandez-leur s’ils savent où se trouve la Guyane française et montrez-leur la carte du pays. Demandez-leur de dire sur quel continent se trouve le pays et de décrire sa position par rapport aux pays mitoyens. Cliquez ensuite sur la carte de Kourou et demandez à vos élèves de décrire la position de la ville dans le pays et par rapport aux autres villes.

2. Le centre spatial : Allez sur le site du CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) pour visiter la base spatiale de Kourou et cliquez sur l’image pour lancer l’animation. Posez les questions suivantes à vos élèves et répondez-y ensemble.
a. Quels sont les cinq endroits qui composent la base de lancement ?
b. Qu’est-ce que le BAF ?
c. Qu’est-ce que le BIL ?
Mettez ensuite vos élèves par groupes de deux ou trois. Assignez à chaque groupe un des endroits de la base et demandez-leur de lire le texte et de répondre aux questions correspondantes. Dites-leur également qu’ils peuvent cliquer sur l’appareil photos (dès qu’ils en voient un) pour découvrir une photo réelle des différents endroits. Corrigez ensuite ensemble.
BIL
a. En sortant l’EPC de son conteneur, dans quelle position est-il mis ?
b. Qu’est-ce qui est assemblé de chaque côté de l’EPC ?
c. A quoi est comparé l’ESC ?
BAF
a. Ce bâtiment permet l’intégration de quoi ?
b. De quoi la coiffe protège-t-elle la charge utile ?
c. Une fois le lanceur assemblé, où est-il amené ?
Centre de lancement
a. Que permet le centre de lancement ?
b. Où sont situés le personnel et les équipements ?
c. Pourquoi ?
Centre de contrôle
a. A quoi est-ce que l’équipe veille-t-elle ?
b. Qu’est-ce que l’équipe reçoit ?
c. Qu’est-ce que l’équipe autorise ?
Zone de lancement
a. Quand est-ce qu’Ariane est transférée dans la zone de lancement ?
b. Qu’est-ce que les équipes doivent remplir ?
c. Quels sont les 5 éléments qui composent la zone de lancement ?

3. Le lancement d’Ariane : Expliquez à vos élèves que la vidéo qu’ils vont voir se passe à Kourou dans le centre de lancement, avec l’équipe qui contrôle le lancement de la fusée. Les deux présentateurs s’appellent Fred (avec le tee-shirt jaune) et Jamie (avec le tee-shirt bleu). Lisez les phrases qui suivent avec vos élèves et montrez-leur ensuite la vidéo de l’émission « C’est pas sorcier ». Demandez-leur de dire si les phrases sont vraies ou fausses et d’écrire la bonne réponse quand les phrases sont fausses. Corrigez ensuite ensemble.
a. Selon le Directeur Des Opérations, la séquence synchronisée démarre à moins 7 heures 30 secondes. V/F
b. Selon Jamie, le rôle du pilote automatique est de modifier la trajectoire de la fusée. V/F
c. Les hommes de la « sauvegarde vol » ont la responsabilité de détruire le lanceur s’il ne suit pas du tout sa trajectoire. V/F
d. La « coiffe » est larguée quand il n’y a plus d’atmosphère. V/F
e. Après que le premier étage du lanceur s’est détaché du lanceur, il se désintègre immédiatement. V /F
f. Après 27 minutes de vol, le satellite rejoint son orbite définitive. V/F
g. Pour envoyer un satellite de 3 tonnes, cela coûterait entre 55 et 75 millions de dollars. V/F
h. Fred et Jamie ont assez d’argent pour envoyer un satellite dans l’espace. V/F

III. Comment devenir astronaute ?

Avant de commencer, demandez à vos élèves de poser les trois questions suivantes à cinq camarades de classe pour déterminer qui pourrait être fait pour le métier d’astronaute :
– Est-ce que tu es un scientifique ou fort en mathématiques ?
– Est-ce que tu es sportif et en bonne santé ?
– Est-ce que tu aimes travailler en groupe ?
Demandez ensuite s’il y a des astronautes potentiels dans la classe. Si oui, demandez-leur s’ils aimeraient faire ce métier et pour quelles raisons.

1. La sélection : Cliquez maintenant sur le site du CNES. Divisez votre classe en groupes de deux et assignez à chaque groupe un des quatre paragraphes. Demandez-leur de lire leur paragraphe et de répondre aux questions qui correspondent. Corrigez ensuite ensemble.
Des élus au compte-goutte
a. Combien de candidats ont été recruté en 30 ans ?
b. Combien d’entre eux sont en service en ce moment ?
c. De quoi dépend le nombre de recrues ?
Portrait-robot de l’aspirant
a. Quelles sont les deux choses essentielles qu’il faut avoir pour aller dans l’espace ?
b. Quels ont été les deux métiers de Thomas Pesquet ?
c. Combien de candidats ont résisté aux tests psychomoteurs en 2009 ?
Une psychologie aux petits oignons
a. Que demande-t-on à un astronaute?
b. Combien de candidats ont réussi à convaincre les psychologues ?
c. Quel type de questions les psychologues posent-ils aux candidats ?
Une santé à toute épreuve
a. A quoi les candidats sont-ils soumis après les tests psychologiques ?
b. Combien de candidats ont-ils été déclarés aptes pour l’espace ?
c. Quelle est la dernière étape de la sélection ?

2. Interview de Thomas Pesquet : Faites lire les questions qui suivent à vos élèves et montrer ensuite la vidéo (deuxième vidéo, au milieu de la page) de l’interview de l’astronaute français Thomas Pesquet, sélectionné en 2009. Demandez à vos élèves de répondre aux questions pendant la vidéo et corrigez ensemble.
a. Cet été, les astronautes seront…
aa. en entrainement
bb. dans l’espace
cc. en vacances
b. Combien de vols sont prévus avant 2020 ?
aa. 5
bb. 6
cc. 7
c. Thomas Pesquet aime bien…
aa. se détendre
bb. danser
cc. apprendre
d. Quelles sont les deux langues que les astronautes vont devoir apprendre ?
aa. le russe et le chinois
bb. le russe et l’allemand
cc. le chinois et l’allemand

IV. A vous de jouer !
Par groupes de trois, deux astronautes et un journaliste. Les astronautes reviennent de leur première mission sur la Lune et le journaliste les interviewe à propos de leur expérience. Vous jouerez ensuite la scène devant la classe.

Autres liens utiles :
– Le site du CNES
– Un site avec des quiz sur l’astronomie
– Un site dédié à l’Année de l’astronomie
– Un site avec les fiches identitaires des planètes

 


L’université en France

ACTIVITE : L’UNIVERSITE EN FRANCE

I. Brainstorming

Demandez à vos élèves d’expliquer le système universitaire américain. Demandez-leur également quelle spécialité ils aimeraient poursuivre à l’université. Demandez quel diplôme il faut avoir pour faire cette spécialité : BA? BS? MA? etc.

Dans les activités qui suivent, vos élèves se familiariseront tout d’abord avec le système universitaire français, examinerons ensuite les orientations les mieux adaptées après les différents types de bac et regarderons enfin plus en détails les désaccords qui opposent le domaine de l’éducation et les récentes reformes proposées par le gouvernement.

II. Qu’est-ce que le LMD ?

1. Cliquez sur l’article qui parle du LMD et divisez votre classe en groupes de deux ou trois. Demandez ensuite aux différents groupes de répondre aux questions qui suivent :

Questions
a. Que signifie LMD ?
b. En combien d’années peut-on obtenir une licence et comment se nomment les différentes années ?
c. En combien d’années peut-on obtenir un master et comment se nomment les différentes années ?
d. En combien d’années peut-on obtenir un doctorat ?
e. D’après le schéma, à quoi correspondaient les années de licence, de master et de doctorat en France avant la nouvelle organisation ?

2. Divisez votre classe en groupes de deux et assignez à chacun des groupes un des diplômes suivants :la licencele masterle doctoratla prépa et les grandes écoles. Ils devront répondre aux questions qui conviennent.

Note: Précisez que ce sont deux parcours différents : le premier va généralement de la licence au doctorat et le deuxième, de la prépa à la grande école.

Questions
Licence « Point sur la licence »
a. En quelle année se spécialise-t-on ?
b. En quoi consiste la troisième année de licence ?
c. Combien de stages minimum doit-on faire pendant les trois années de licence ?
Master
a. Après quels diplômes peut-on faire un master ?
b. Quel est le double objectif du master ?
c. Quel type de diplôme le master constitue-t-il ?
Doctorat « Une formation doctorale� » 
a. A Bergen, les ministres européens ont décidé que les programmes doctoraux des pays européens doivent garantir deux choses. Quelles sont ces deux choses?
b. La France a pour objectif de garantir deux choses à ses doctorants. Quelles sont ces deux choses ?
c. Qu’obtient-on après la soutenance de la thèse ?
Classes préparatoires « Objectifs »
a. Quels sont les trois types de filières pour lesquelles les étudiants peuvent se préparer en classes préparatoires ?
b. Par quoi sont évaluées les connaissances des étudiants ?
c. A la fin de la « prépa », que peuvent faire les étudiants s’ils ne rentrent pas dans une grande école ?
Grandes écoles
a. Quels sont les quatre types de grandes écoles ?
b. Quels sont les deux caractéristiques des grandes écoles ?
c. Les grandes écoles sont-elles gratuites pour la plupart ?

III. Que faire après le bac ?

1. Allez sur le site de l’etudiant.fr, cliquez sur « Guide des études » et « Bien s’orienter ». Divisez votre classe en groupes de deux ou trois et assignez-leur une des cinq catégories suivantes : bac ES, bac L, bac S, bac STG, bac ST2S, STL, STI. Demandez-leur de noter les formations et spécialités les mieux adaptées pour leur type de bac.

Vocabulaire : 
– ES = Economique et Social
– STG = Sciences et Technologie de la Gestion
– ST2S = Sciences et Techniques Sanitaires et Sociales
– STL = Sciences et Technologies de Laboratoire
– STI = Sciences et Technologies Industrielles
– SVT = Sciences et Vie de la Terre
– BTS = Brevet Technique Supérieur
– DUT = Diplôme Universitaire de Technologie
– GEA = Gestion des Entreprises et des Administrations
– STAPS = Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives
– AES = Administration Economique et Sociale
– RH = Ressources Humaines
– IEP = Institut d’Etudes Politiques
– Prépa MP = Maths et Physique
– Prépa PC = Physique et Chimie
– Prépa PT = Physique et Technologie
– Prépa BCPST-veto = Biologie, Chimie, Physique et Sciences de la Terre
– Prépa TPC = Technologie, Physique et Chimie
– Prépa TB = Technologie et Biologie

2. Demandez ensuite à vos élèves quel type de bac ils aimeraient faire s’ils étudiaient en France et quel type de formation et spécialité ils choisiraient pour après le bac.

IV. Les facs en grève

En 2007, Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, a lancé un projet de réformes des universités : entre autre, la loi donne plus de pouvoir aux présidents d’université, vise à rendre les universités plus attractives et désire rendre la recherche universitaire reconnue à l’international. Les personnes opposées à ce projet pensent entre autre que cette loi donnerait trop de pouvoir aux présidents d’université et qu’enseigner serait vu comme une punition, selon les enseignants-chercheurs. Ils ont donc décidé de manifester, de faire grève et de bloquer les universités. Les personnes opposées au blocage des universités ont décidé elles aussi de manifester, pour retrouver l’accès à leurs cours et réussir leurs examens.

1. Demandez à vos élèves de lire la première partie de l’article intitulé « Vague de protestations contre la Loi Pécresse » et de répondre aux questions suivantes.

Questions :
a. Qu’est-ce que la loi LRU ou la loi Pécresse ?
b. Quand est-ce que la loi a été adoptée ?
c. D’après la loi, qu’est-ce que les universités auront la possibilité de faire ?
d. Que craignent les gens opposés à la loi ?
e. Selon Valérie Pécresse, de quoi témoigne la loi ?
f. Que signifie la dernière phrase/question ?

2. Cliquez sur la vidéo intitulée « Loi Pécresse : grève de la faculté de Rouen »
et demandez à vos élèves de répondre aux questions qui suivent.

Questions :
a. Qui ont été les premiers à contester la loi sur l’autonomie des universités ?
b. Complétez l’expression : L’étudiant nommé Victor parle de « facultés d’élite » et de « facultés… »
c. Pourquoi est-ce que le bâtiment de biologie est fermé au public depuis 3 mois ?
d. Combien d’étudiants compte l’université de Rouen ?
e. Quand est-ce que les machines (ordinateurs) ont été achetées ?
f. A quelle place se trouve l’université de Rouen par rapport aux autres universités ?
g. Complétez la phrase de Maryvonne : « La concurrence ce n’est pas… »
h. Qui est-ce que la ministre de l’Enseignement supérieur doit-elle rencontrer ?


Le système scolaire français

ACTIVITÉ : LE SYSTÈME SCOLAIRE FRANÇAIS

I. Activité pédagogique pour les débutants/intermédiaires

Le site momes.net propose une très bonne activité sur l’école française en général.

Faites lire le texte à vos élèves en expliquant le vocabulaire si nécessaire, et demandez-leur de remplir le quiz pour vérifier leur compréhension du texte.

II. Activité pédagogique pour les plus avancés

Le site de l’Éducation Nationale, education.gouv.fr, met à votre disposition un site dédié à la vie lycéenne. Ce site vous propose une vidéo très intéressante sur les différentes filières professionnelles du lycée Amyot à Inville. En effet, en France, les lycées ne préparent pas uniquement les jeunes à des études universitaires, ils proposent aussi de préparer les jeunes à des professions techniques, qui requièrent ou non le baccalauréat.

1. Introduction (jusqu’à 2mn04)

Regardez l’introduction de la vidéo avec vos élèves et posez-leur les questions qui suivent.
Vous remarquerez l’utilisation de la chanson « YMCA », chanson américaine qui est très populaire en France, et qui est bien adaptée au thème des filières professionnelles.

1er visionnage de l’introduction :
– À votre avis, quel est le rapport entre la chanson et le sujet de la vidéo ?

2ème visionnage :
– Décrivez les vêtements des jeunes.
– Quelles sont les filières professionnelles présentées dans la vidéo ?

2. Compréhension orale et visuelle

Divisez la classe en groupes, chaque groupe se chargeant d’une voie professionnelle en particulier. Chaque groupe devra répondre aux questions de compréhension en relation avec sa section.
Dans cette fiche pédagogique, seules les deux premières sections sont traitées.

A. Section vente (2min05 – 4min09)

1. Décrivez la scène.
2. Dites si les phrases suivantes sont vraies ou fausses :
– La personne interviewée est un vendeur.
– Les étudiants en section vente vont obtenir des capacités techniques à la fin de la formation.
3. Quelles sont les capacités techniques mentionnées ? Entourez la ou les bonnes réponses.
– la couture
– la communication
– la relation avec les clients
– la réparation des machines
– le nettoyage
– la gestion des produits
4. Dites si les phrases suivantes sont vraies ou fausses :
– Les chefs d’entreprise cherchent des employés qui parlent une langue étrangère.
– Il faut avoir un comportement adapté pour être employé dans la vente.
– La mobilité géographique n’est pas importante.

B. Section énergétique (4min10 – 06min55)

1. Décrivez la scène.
2. Dites si les phrases suivantes sont vraies ou fausses :
– La personne interviewée est un professeur de philosophie.
– La filière énergétique touche aux domaines du chaud, du froid, de l’électricité, de l’informatique, etc.
3. Pourquoi la filière énergétique est-elle importante ? Entourez la ou les bonnes réponses.
– Les jeunes peuvent trouver du travail dans le métier de l’énergie.
– Dans le métier de l’énergie, il y a une forte possibilité de promotion sociale.
– Le métier de l’énergie est un métier facile.
4. Dites si les phrases suivantes sont vraies ou fausses :
– Les étudiants n’obtiennent pas de capacités techniques pendant la formation.
– Les étudiants doivent être sérieux et motivés.
– Il y a beaucoup de chômage dans le domaine de l’énergie.
– Le taux de réussite est très faible dans la section énergétique au lycée.


Les colonies de vacances

ACTIVITE : COLONIES DE VACANCES

I. Pré-activité

Commencez par écrire le groupe de mots « la colonie de vacances » au tableau pour introduire le sujet. Vous pouvez aussi commencer par demander à vos élèves ce qu’ils ont fait pendant les vacances d’été de manière plus générale, et ensuite dévier sur le sujet plus spécifique des colonies de vacances. Posez ensuite les questions suivantes :

1. Qu’est-ce qu’une colonie de vacances ?
2. Etes-vous déjà parti en colonie de vacances ?
3. A quel âge ? Dans quel endroit ?
4. Quelles étaient les principales activités ?
5. Avez-vous aimé ? Vous êtes-vous amusé ?

Vocabulaire:

la colonie ou « la colo » (camp)
un moniteur/une monitrice ou « un(e) mono » (camp leader, person who runs activities)

II. Activité de compréhension écrite 

A. La première colonie de vacances

« En 1876, le pasteur suisse Hermann Walter Bion emmène plus de 60 enfants à la campagne. L’idée lui vint en les observant au coeur du quartier défavorisé d e Zurich. Accompagné de dix adultes, il leur fera passer deux semaines au grand air. Les garçons dormiront dans la paille et les filles, chez les paysans. Chacun d’eux contribuera aux tâches ménagères mais participe surtout à des activités instructives et sportives. Le résultat s’avérera particulièrement bénéfique et Bion organisera de nouveaux départs dès l’année suivante. Un peu partout, on suivra son exemple et c’est ainsi que se développeront les colonies de vacances. »

(Texte extrait du site Internet L’Internaute)

1. En quelle année a lieu la première colonie de vacances ?
2. Dans quel pays se trouve la ville de Zurich ?
3. Quel est le métier de Hermann Walter Bion ?
4. Combien d’enfants Bion emmène-t-il ?
5. Sont-ils riches ou pauvres ?
6. Où les emmène-t-il et ou dorment-ils ?
7. Quelles sont les différentes activités des vacances ?
8. Combien de temps dure la colonie de vacances ?

B. La « colo » arrive en France

« En France, l’idée de colonie de vacances est souvent attribuée au pasteur Lorriaux, qui envoie en 1882 79 enfants parisiens passer trois semaines au grand air dans des familles de l’Oise. Mais le concept ne prend véritablement son essor que pendant l’entre-deux-guerres.

À une époque où les congés payés pour tous n’existent pas encore (ils n’apparaîtront qu’en 1936 et ne donneront droit alors qu’à quinze jours de vacances), les départs en famille sont bien rares et il n’est pas toujours possible d’envoyer les enfants dans la maison des grands-parents avec les cousins pendant toutes les vacances scolaires. Aussi l’idée des « colos » semble à la fois nouvelle et moderne, car elle permet aux enfants des villes d’aller respirer l’air pur de la campagne, de la mer ou de la montagne. »

(Texte extrait du site Internet Cadeaux.com)

Quelles sont les différences et points communs entre l’histoire de la première colonie de vacances en Suisse et celle de la première colonie de vacances en France ? Faites un tableau :

  Année de la 1ère colonie Nombre d’enfants Milieu social des enfants Qui les emmène? Durée de la colonie Lieu de la colonie Où dorment-ils ?
Suisse              
France             III. Activité de compréhension orale

http://www.francaisfacile.com/exercices/exercice-francais-1/exercice-francais-756.php

Expliquez que sur la bande audio, on peut entendre les moniteurs ainsi que les enfants, de manière intercalée. Faites écouter le début. Ensuite, lisez les questions avec vos élèves et faites écouter la totalité de la bande audio. Les élèves peuvent ensuite répondre aux questions, en groupe de deux, et obtenir la correction et leur note.

IV. Activités d’expansion

A.www.lescolos.com

Allez sur le site Internet avec vos élèves et parcourez rapidement ensemble les différentes rubriques (thèmes des différentes colonies, séjours, organisateurs, etc.) pour les préparer à l’activité qui suit :

Imaginez que vous cherchez une colonie de vacances pour votre enfant. Répondez aux questions suivantes avant d’écrire :

1. Si votre enfant aime les sports individuels, dans quelles colonies pourrait-il/elle séjourner ?
2. Votre enfant a entre 8 et 12 ans : choisissez une colonie à laquelle il pourrait participer.
3. Quelles sont les différentes périodes de vacances scolaires en France ?
4. Si vous habitez à Dijon, de quelle zone faites-vous partie ?

Maintenant que vous êtes préparé, vous allez écrire un paragraphe où vous expliquez à votre enfant quelle est la colonie que vous avez choisie pour lui/elle, quelles en sont les raisons, dans quel endroit elle se trouve, pendant quelles vacances scolaires, etc.

B. Ecrire  : Imaginez que vous êtes en colonie de vacances et écrivez une lettre à vos parents ou à un(e) ami(e). Décrivez le lieu, le temps, les moniteurs, les amis que vous avez rencontrés, les activités auxquelles vous participez, etc.

V. Chantons en colo ! :

Cette rubrique supplémentaire vous propose un échantillon de chansons populaires chantées par les enfants lors de séjours en colonie de vacances :

•  « Les jolies colonies de vacances » de Pierre Perret
•  « En colonie de vacances »
•  « Aux Champs-Elysees » de Joe Dassin
•  « 1 kilomètre à pieds, ça use » souvent chantée lors de longues promenades épuisantes :
« 1 kilomètre à pieds, ça use, ça use, 1 kilomètre à pieds, ça use les souliers, 2 kilomètres à pieds, ça use, ça use, 2 kilomètres à pieds, ça use les souliers, Etc. »

Autre lien utile : http://www.nosjoursheureux.com/

 


La vie des étudiants français

ACTIVITE : LA VIE DES ETUDIANTS FRANCAIS

I. Les structures du système d’éducation français

Montrez aux apprenants le document suivant et demandez-leur de répondre aux questions qui s’y rapportent:

FRANCE ETATS-UNIS
L’école maternelle 

Un écolier/une écolière (2-5 ans)

L’école primaire/élémentaire

Un écolier/une écolière (6-11 ans)

– le Cours Préparatoire (le CP)
– le Cours Elémentaire 1ère année (le CE1)
– le Cours Elémentaire 2ème année (le CE2)
– le Cours Moyen 1ère année (le CM1)
– le Cours Moyen 2ème année (le CM2)

Le collège 

Un(e) collégien(ne) (12-15 ans)

– la Sixième (la 6ième)
– la Cinquième (la 5ième)
– la Quatrième (la 4ième)
– la Troisième (la 3ième)

Diplôme national: le brevet des collèges

Le lycée 

Un(e) lycéen(ne) (16-18 ans)

– la Seconde (la 2nde)
– la Première (la 1ère)
– la Terminale

Diplôme national: le baccalauréat

L’université

Un(e) étudiant(e)

3 diplômes nationaux:
– la licence, préparée en 6 semestres
– le master, préparé en 4 semestres après la licence
– le doctorat, préparé en 6 semestres après le master

1. D’après vous, que représente ce document? Est-ce que cela vous semble familier?
2. Quel est l’équivalent de l’école maternelle aux Etats-Unis? En général, à quel âge va- t-on à la maternelle en France? Poursuivez de la même manière avec l’école primaire, le collège, le lycée et l’université.
3. Quelles différences et similarités trouvez-vous entre ces deux systèmes?

II. Aller à l’école

Faites lire les textes suivants aux apprenants, puis demandez-leur de répondre aux questions:

Dans la majorité des villes françaises de taille petite à moyenne, il y a au minimum une école primaire, puis un collège et souvent une école maternelle. Quelquefois, les élèves sont obligés d’aller au lycée dans une ville voisine (neighboring city). Mais ce n’est jamais très loin de chez eux. Dans ce cas, les élèves partent en car le matin et rentrent en car chez eux le soir.

1. En général, quels types d’écoles est-ce qu’il y a dans une ville française de taille petite à moyenne?
2. Est-ce qu’il y a aussi systématiquement un lycée dans une ville de taille petite à moyenne?
3. Qu’est-ce que les élèves font�s’il n’y a pas de lycée dans la ville où ils habitent? Comment est-ce qu’ils vont au lycée?

Quand les étudiants commencent leurs études à l’université, ils ont quelquefois besoin de partir dans une autre ville. En général, ils restent dans le même département. Mais ils peuvent être d’une régionvoisine. Seulement une minorité de ces étudiants déménagent pour habiter dans une résidence universitaire ou un studio/appartement.

1. Quelle est la signification du verbe déménager (dernière ligne)?
2. A quel moment est-ce que les élèves français sont parfois obligés de déménager dans une autre ville? En général, est-ce qu’il y a beaucoup d’étudiants qui déménagent?
Montrez la carte ci-dessous aux apprenants et demandez-leur de répondre aux questions suivantes:

 http://a.ttfr.free.fr/tfiche.php?pnom=metropole
3. D’après cette carte, quel est l’équivalent du département français aux Etats-Unis? De la région?
4. Pour aller de Marseille à Paris en voiture, il faut environ 8 heures. Combien de temps faut-il pour aller de Madison à Superior?
5. Donc, d’après vous, est-ce que les étudiants français déménagent loin de chez eux?

Expansion: demandez aux apprenants de parler de leur cursus scolaire (Est-ce qu’il y avait une maternelle/une école primaire/un collège là où ils/elles habitent/habitaient?). Utilisez une carte du Wisconsin/des Etats-Unis et demandez-leur d’illustrer leurs propos. 

III. La vie pratique des étudiants français

L’étudiant français a rarement une voiture et vit souvent avec ses parents. Les raisons sont multiples et d’ordre social, écomomique et historique.
D’abord, il faut avoir 18 ans en France pour pouvoir conduire de manière autonome. Il n’y a pas deleçons de conduite (driving lessons) à l’école secondaire. Le jeune Français est donc obligé d’aller à une auto-école (driving school) mais les leçons de conduite coûtent très cher.
Ensuite, un étudiant a d’autres difficultés. Il étudie beaucoup et c’est difficile pour lui de trouver un job à mi-temps (part-time). Et, acheter et entretenir (to take care of) une voiture, c’est cher. Quand à l’essence, il y a longtemps qu’elle est à des prix exorbitants.

1. Est-ce que les étudiants français ont une voiture en général?
2. D’après le texte, quelles sont les arguments pour expliquer ce phénomène?
3. D’après vous, que faut-il pour acheter une voiture? Que faut-il pour conduire une voiture?
4. Est-ce que les étudiants français travaillent en général?
5. Préférez-vous la vie pratique des étudiants français ou des étudiants américains? Pourquoi?

Que fait donc le jeune Français quand il veut se déplacer? Tout d’abord, une ville française moyenne est moins grande qu’une ville moyenne américaine. Il est donc assez facile d’aller n’importe où à pied. Chaque quartier (neighbourhood) a ses épiceries (grocery shops), boulangeries, boucheries, bars et petits restaurants. Il n’est pas nécessaire d’aller dans le centre ville ou à l’extérieur de la ville. Si on a besoin d’aller plus loin, il existe en France un système de transport public et bon marché (inexpensive): bus, métros, cars et trains qui vont dans toutes les directions.

1. Est-ce que les étudiants ont absolument besoin d’une voiture pour se déplacer? Pourquoi?
2. Comment est-ce qu’ils se déplacent-ils alors?

IV. Cocooning?

(Adapté d’une étude de sociologie faite par C. Villeneuve-Gokalp)

L’âge au départ de la maison familiale est stable depuis les années 1990: il est d’environ 24 ans (mais il peut aller jusqu’à 27 ans).
Habiter chez ses parents tout en s’absentant (while being away) plus de la moitié du temps représente un mode de transition possible vers une indépendance résidentielle. Les difficultés professionnelles ont un r�le central dans cette prolongation (extension) du séjour dans la maison familiale. Les départs pour raison de mariage sont faibles (few). Les départs pour cohabitation (living together) avec un(e) ami(e) compensent (balance) la faiblesse des départs pour le mariage.
Mais ce sont les départs pour raisons professionnelles qui sont les plus fréquents.

Extrait d’un article d’Anne Chemin, publié le 13 Octobre 2006 dans Le Monde.
www.tf1.lci.fr/infos/economie/conjoncture/0,,3341247,00-quelle-frequence-chez-papa-maman-.html

Selon l’INED [Institut National d’Etudes Demographiques], l’âge de départ du domicile parental n’a pas bougé depuis 1965. En revanche, les relations entre générations ont évolué. […] En 2005 comme en 1965, les jeunes quittent en moyenne le domicile de leurs parents à l’âge de 21 ans. En revanche(however), les raisons pour lesquelles ils s’éloignent du foyer parental sont bien différentes: alors quela plupart (most) des jeunes des années 1950 quittaient leurs parents pour vivre en couple, ceux des années 1990 suivent des études ou occupent un emploi.

1. Quelle est l’idée principale de ces deux textes? Est-ce que cela vous choque? Pourquoi?
2. Pour quelles raisons est-ce que les enfants partent de chez leurs parents?

V. Et vous…?

1. Décrivez votre vie d’élève/d’étudiant: mentionnez d’où vous êtes (état, ville), où vous habitez maintenant, comment vous vivez, avec qui, si vous avez une voiture et si vous avez un job. Dites à quel âge vous êtes parti(e) de chez vos parents pour la première fois et si vous y êtes retourné(e) ensuite.
2. Préférez-vous vivre seul(e) ou avec vos parents? Discutez en groupe de vos opinions en faisant part de votre expérience personnelle.


La rentrée

ACTIVITES – RENTREE

Avant de lire
1. Faites un brainstorming avec les apprenants sur les composantes du système éducatif français (l’école maternelle, cinq ans d’école primaire, quatre ans de collège, trois ans de lycée et ensuite les études universitaires) et leurs équivalents américains – un diagramme peut être utilisé comme support visuel.

2. Stratégie de lecture: Demandez aux apprenants de trouver les mots apparentés pour les aider dans la compréhension du texte.

– Addendum au vocabulaire: un écolier/une écolière; un(e) élève; un collégien/une collégienne; un(e) lycéen(ne); un(e) étudiant(e); un(e) adolescent(e).

Le lycée, mode d’emploi

(adapté des articles de Laure Caucheteux)

Le lycée d’enseignement général et technologique prépare en trois ans – Seconde, Première et Terminale – à l’examen national du baccalauréat (le bac) .

1. Combien d’années étudie-t-on au lycée en France? Quel est le nom donné à chacune des trois années passées au lycée en France ?
2. Quel examen passe-t-on à la fin du lycée? D’après vous, à quoi sert cet examen?

La Seconde Générale et Technologique

Première année du lycée, la Seconde… Un autre grand changement dans la vie de l’écolier français moyen. A nouveau, comme pour son entrée au collège, il doit changer d’établissement, changer de profs, de classe…. De nouveau, il se retrouve dans la classe des plus jeunes alors qu’il faisait fièrement partie des ” grands ” au collège. Le lycéen ou la lycéenne doit s’habituer aux nouvelles conditions de travail: de plus en plus d’autonomie, un rapport d’adulte à adulte avec certains professeurs, des cours ” parlés ” et non plus dictés, et doit également déjà réfléchir à son orientation future, à ce qu’il/elle veut faire plus tard dans la vie, pour choisir les bonnes options dès la première année au lycée et travailler en conséquence !

3. Quels changements affectent les élèves qui partent du collège et qui arrivent au lycée? Est-ce que pour vous aussi la transition entre le collège et le lycée a été difficile? Pourquoi ou pourquoi pas?
4. A quoi est-ce que les lycéens français doivent commencer à réfléchir dès leur première année au lycée? Est-ce que pour vous aussi cette question est très importante au lycée?
5. Que se passe-t-il à la fin de la Seconde Générale et Technologique en France?

La Première

Le choix de l’enseignement de spécialité de Terminale se fait en Première et doit correspondre aux désirs d’orientation du lycéen ou de la lycéenne. Rêve-t-il/elle de s’inscrire en faculté d’histoire de l’art depuis toujours ? Ou bien veut-il/elle devenir ingénieur(e)? Peut- être qu’il/elle se destine à une carrière politique? Il/elle doit choisir l’option correspondante. Cependant, il faut que ce choix soit sûr car il est définitif et comptera pour le bac. Impossible de changer en cours d’année! Il ne faut donc pas choisir une option ” juste pour voir si ça me plaît “.

1. En fonction de quel critère est-ce que les lycéens déterminent leur enseignement de spécialité?
2. Pourquoi est-ce que ce choix est très important?

La Terminale

Au cours de l’année de Terminale, le lycéen ou la lycéenne doit se projeter dans l’avenir et penser déjà à: son inscription définitive au bac (il/elle confirme alors ses choix d’options), ses choix de filières sélectives (Brevet de Technicien Supérieur, Institut Universitaire de Technologie, Classes Préparatoires) ou les pré-inscriptions à l’université.

3. A quoi est-ce que les lycéens français doivent penser pendant leur dernière année au lycée?
4. Est-ce que vous ressentez le même type de pression que les élèves français ?

Activité d’extension:

1. Quels cours suivez-vous au lycée? Quel(s) cours préférez-vous/détestez-vous? Pourquoi?

2. Qu’est ce que vous allez faire après le lycée? Est-ce que vous voulez aller à l’université? Si oui, savez-vous quelles études vous allez faire?

3. Regardez les horaires des classes de Première et de Terminale pour les trois séries qui composent le baccalauréat général. Est-ce que vous connaissez toutes ces matières? Est-ce qu’il y a des cours qui vous intéressent en particulier?

Les horaires de la série Economique et Sociale (ES):
http://eduscol.education.fr/D0056/horairesseriees.htm 

Les horaires de la série Littéraire (L):
http://eduscol.education.fr/D0056/horairesseriel.htm 

Les horaires de la série Scientifique (S):
http://eduscol.education.fr/D0056/horairesseries.htm 

4. Imaginez que vous êtes dans un lycée en France. Il existe trois types de baccalauréat:

* le baccalauréat général, avec 3 séries au choix:
– le bac L (Littéraire)
– le bac S (Scientifique)
– le bac ES ( Economique et Social)

* le baccalauréat technologique, avec 8 séries au choix:
– STI (Sciences et Technologies Industrielles)
– STT (Sciences et Technologies Tertiaires)
– STL (Sciences et Technologies de Laboratoire)
– SMS (Sciences Médico-Sociales)
– STAE (Sciences des Technologies de l’Agronomie et de l’Environnement)
– STPA (Sciences des Technologies des Produits Agro-alimentaires)
– TMD (Techniques de la Musique et de la Danse)
– Hôtellerie

* le baccalauréat professionnel, avec de nombreuses spécialités

En fonction des études ou de ce que vous souhaitez faire plus tard, quel type de bac (et de série) devriez-vous passer?

Pour tout savoir sur le baccalauréat (le bac) et les résultats de 2006:

http://www.edutel.fr/sec/baccalaureat/default.htm