Follow France Synergies on WordPress.com

Le slam

Activité: le slam

I. Travail préliminaire

a. Demander à vos élèves ce qu’ils savent sur le slam.

Avez-vous déjà entendu parler du slam ? Qu’est-ce que cela évoque ? Noter au tableau les mots clés cités par les élèves. [poésie, rap, ville, etc.]

Leur poser la question : avez-vous déjà slamé ? À votre avis, quelles sont les difficultés quand on slame ? [ réponses possibles : écrire / s’exprimer devant les autres]

b. Distinguer entre le rap et le slam.

Mettre au tableau une liste de ressemblances et de différences:

Ressemblances Différences
messages politiques (contre le racisme, la pauvreté, par exemple) un type de poésie v. un type de musique
origine commune (les Etats-Unis) rime, manque de rime
attention au langage, au rythme rythmes du rap (4/4/, 2/2)
 etc.  etc.

II. Exercise d’écoute: faire écouter un clip de cette performance de slam.

Activité 1: Les sons, les voix.

a. Cochez les bonnes réponses dans les listes suivantes:

Quels sons entendez-vous ?

des cris
des sifflets
des rires
des applaudissements

Quelles voix entendez-vous ?

un journaliste
un animateur
un slameur
une slameuse
un public

b. Donnez un titre à cette performance: .

c. Comment imaginez-vous la slameuse ? Décrivez-la physiquement tel que vous l’imaginez.

d. Comment parle-t-elle ? (timbre, intonation, vitesse)

e. À votre avis, est-ce qu’elle bouge quand elle dit son texte ou est-ce qu’elle immobile ?

Activité 2: deuxième écoute, avec vidéo

Comparez les impressions des élèves aux images sur scène.

III. Activité d’expansion

Vous allez organiser un tournoi de slam. Pour cela, suivez les trois étapes suivantes.

1. Organisation du tournoi

Lisez le texte ci-dessous et discutez-en :

Règles d’un tournoi de slam:

■ Un jury populaire : entre trois et cinq personnes choisies au hasard

■ Des notes entre 0 et 10, avec un chiffre après la virgule

■ Des poètes qui s’inscrivent auprès de l’animateur, avec ou sans nom de scène

■ Une contrainte de temps : trois minutes maximum pour déclamer un poème (sinon pénalité)

■ Pas d’accessoire, pas de costume, pas de musique

■ Passage en solo, duo ou trio possible

Désignez les membres du jury.

Décidez qui va être l’animateur du tournoi.

Choisissez si vous voulez slamer en solo, en duo ou en trio. Si vous slamez en duo ou trio, mettez-vous par groupe.

Choisissez un nom de scène.

2. Préparez vos textes

Écrivez votre texte.

Pour cela, vous pouvez choisir un thème qui vous inspire ou choisir un poème ou un texte de chanson que vous aimez. Vous pouvez même reprendre un texte de votre manuel ou de vos cours ! N’oubliez pas que votre slam ne doit pas dépasser trois minutes.

3. Le tournoi

Commencez le tournoi !

N’hésitez pas à utiliser le mouvement et le corps pour slamer votre texte !

IV. Film: Slam, ce qui nous brûle (Pascal Tessaud, 2007)


Le Liban

ACTIVITE: le Liban
Liban

I. Niveau intermédiare

1. Brainstorming

Posez les questions suivantes aux élèves:

  • Où avez-vous passé vos dernières vacances ?
  • Où se situe ce pays, cette ville?
  • Est-ce qu’il a fait beau ?
  • Qu’est-ce que vous avez fait ?


2. Exploration

Dirigez vos étudiants vers ce site et demandez-leur, en groupes de deux, de lire les différentes rubriques pour répondre aux questions qui suivent.

1. Le Liban est-il en Asie ou en Europe ?

2. Quels sont les pays voisins du Liban (au nord, au sud, à l’est, à l’ouest) ?

3. Quelle est sa superficie ?

4. Combien d’habitants y a-t-il ?

5. Quelle est la capitale ?

6. Quelle est sa monnaie ?

7. Comment est le climat au Liban ?

8. Quelles sont les langues parlées ? Et quelle est la première langue étrangère en usage au Liban ?

9. Où a eu lieu le 9ème sommet de la francophonie en 2002 ?

10. Quelles sont les villes principales ?

11. Quels sont les sites touristiques et les musées que vous pouvez visiter?

12. Qu’est-ce qu’on peut faire comme activités au Liban ? (sports et loisirs)

13. Quels sont les plats les plus typiques ?

Lorsque tous les groupes ont répondu aux questions, l’enseignant(e) fait un bilan oral avec l’ensemble de la classe.

Ensuite, avec cette exercice, discutez des sites touristiques au Liban et de ce qu’on peut faire comme activité dans ces lieux.

3. Lecture

“Le Liban : une place privilégiée pour le Français”
(adapté de cet article)

La langue officielle du Liban est l’arabe. Cependant, la moitié des Libanais sont francophones et la langue anglaise est, elle aussi, largement utilisée.Le Liban a été occupé au cours des siècles par diverses civilisations. C’est la langue italienne qui s’implante d’abord dans les ports libanais. Mais c’est la France qui installe son influence au Liban avec les missions religieuses. Les congrégations fondent des écoles qui permettront l’implantation du français au Liban pendant la période ottomane.

La présence française va permettre, avec la création du Grand Liban après la Première Guerre mondiale, d’étendre l’enseignement du français. Le français et l’arabe sont à l’époque reconnus comme langues officielles. A l’indépendance en 1943, l’arabe devient la langue officielle, mais le français garde une place privilégiée. Les étudiants peuvent étudier les sciences et les mathématiques aussi bien en français qu’en arabe.

Demandez aux élèves de dire si ces affirmations sont vraies ou fausses:

1. Le français se parle au Liban à cause des missions religieuses.
2. Le français est la langue officielle du Liban.
3. Le Liban a eu son indépendance en 1943.
4. L’anglais est largement utilisé au Liban.
5. 25% des Libanais parlent français.

Réponses:
1. V
2. F – L’arabe est la langue officielle du Liban.
3. V
4. V
5. F-La moitié des Libanais sont francophones.

4. Activité d’expansion

Jeu de rôles:

1. C’est bientôt les vacances d’été. Votre ami(e) ne sait pas encore où aller. Il/elle vous demande comment étaient vos vacances l’année dernière au Liban et vous demande également des renseignements (situation géographique, nombre d’habitants, capitale, villes principales, endroits touristiques, gastronomie, sports et loisirs) sur le pays.

2. Ensuite, écrivez un dialogue avec au moins huit (8) questions et réponses et jouez la scène devant la classe.


L’importance du français

ACTIVITÉ : L’IMPORTANCE DU FRANÇAIS

I. La langue française dans le monde
1. Introduction : Ecrivez au tableau « francophonie » et demandez à vos élèves de dire ce que ce terme leur évoque. Si vous souhaitez évoquer le concept de francophonie plus en profondeur, vous pouvez utiliser une précédente newsletter de France Synergies que vous trouverez en cliquant ICI.
2. Une langue mondiale :
 *Pré-lecture : Posez les questions suivantes à vos élèves :
– Selon vous, est-ce que le français est une langue très parlée dans le monde ?
– Dans quelles organisations politiques le français est-il utilisé comme langue officielle ?
*Lecture : par groupe de deux, vos élèves vont lire l’introduction et la partie intitulée « une langue mondiale » de cet article et répondre aux questions suivantes :
a. Le français fait partie des 10 langues les plus utilisées au niveau mondial. V/F (vrai)
b. Le français et l’anglais sont les seules langues qui existent sur chaque continent. V/F (vrai)
c. Le français est une langue majeure au sein de l’Europe. V/F (vrai)
d. On ne parle pas du tout français dans le monde arabe. V/F (faux, le Liban, par exemple, compte 1 500 000 de francophones)
e. Le Québec est la seule partie de l’Amérique du Nord où on parle français. V/F (faux, on parle également français en Louisiane où il y a 300 000 francophones)
f. Les DOM sont rattachés à la France. V/F (vrai, ce sont des départements d’outre mer français)
g. La majorité des francophones d’Asie vivent au Vietnam. V/F (vrai)
*Post-lecture : Poursuivez la discussion en posant les questions suivantes:
h. Comment expliquez-vous cette présence de la langue française dans le monde ? (ici, évoquez le contexte historique)
i. Selon vous, pourquoi est-il important de préserver le statut de la langue française à l’étranger ?
3. Une langue institutionnelle : *Pré-lecture : Donnez à vos élèves la liste des institutions (qui figurent dans cet article) où le français est une langue de travail ou une langue dominante.
*Lecture : Dites-leur de lire cet article puis de répondre aux questions ci-dessous :
a. La journée de la langue française a pour but de promouvoir:
a.1. l’utilisation du français uniquement à l’O.N.U.
a.2. l’utilisation des langues rares à l’O.N.U.
a.3. l’utilisation du français, de l’anglais, de l’espagnol, du russe, du chinois et de l’arabe
à l’O.N.U.
b. Selon Kiyo Akasaka, la langue française:
b.1. joue un rôle fondamental vis-à-vis de l’O.N.U.
b.2. est une langue comme les autres.
b.3. a moins d’impact que l’anglais.
c. Selon Akasaka, les langues étrangères:
c.1. sont menacées par la mondialisation.
c.2. n’ont pas d’impact sur notre façon de penser et d’agir.
c.3. influencent notre perception du monde.
d. Pour célébrer la journée de chaque langue officielle, le symbole sera:
d.1. un monument historique.
d.2. un écrivain ou poète.
d.3. un homme politique.
*Post-lecture : Par groupe de 3 ou 4, vos élèves vont créer une affiche destinée à promouvoir la diffusion de la langue française aux Etats-Unis ou dans le monde: sur cette affiche figurera un logo ou une image (d’une personne ou d’un monument) pour symboliser la langue française et un slogan écrit en français suivi de quelques lignes.

II. Apprendre le français: une expérience unique et enrichissante
1. Petite introduction : Ecrivez au tableau l’expression « langue étrangère » et demandez à vos élèves d’y associer un nom (la connaissance), un adjectif (culturel) ou un verbe (apprendre, parler, etc…). Ensuite, écrivez « la langue française » au tableau et faites le même exercice. Quand vous aurez trouvé un nombre satisfaisant de mots associés à ces deux expressions, menez une discussion sur l’importance de l’apprentissage des langues étrangères à l’aide des questions suivantes:
a. Pourquoi est-ce important de parler une autre langue que l’anglais ?
b. Qu’est-ce qu’on apprend quand on étudie une langue étrangère ? Est-ce seulement une question de grammaire et de vocabulaire ?
c. En apprenant le français, qu’est-ce que vous avez découvert ?
2. Pourquoi apprendre le français ? :
 *Petit sondage : pendant environ 5 minutes, chaque élève demandera à chacun de ses camarades pourquoi il a choisi de suivre ce cours de français et notera les réponses sur une feuille. Ensuite, vous discuterez de ces raisons tous ensemble en guise de récapitulation. Voici les questions à poser pour mener à bien le sondage:
– Pourquoi est-ce que tu as choisi de suivre ce cours de français ?
– Est-ce que tu suis des cours pour apprendre une autre langue étrangère ? Si oui, laquelle ?
– Est-ce que tu prévois de partir en France plus tard ?
*Analyse de données : Montrez à vos élèves ces graphiques qui proviennent d’une étude menée par l’Institut des Langues de UW-Madison à l’automne 2004 et discutez ensemble des raisons pour lesquelles on choisit d’étudier le français à partir des questions suivantes:
a. Quelle est la raison principale pour laquelle on choisit d’étudier le français ?
b. Quelle est la deuxième raison évoquée ?
c. En comparant les autres langues avec le français, quelles sont les différences au niveau des motivations ?
d. Comment expliquez-vous ces différences ?
e. Entre la France, l’Espagne et l’Allemagne, quel pays donne le plus envie de faire un programme d’études à l’étranger selon le graphique ? Pourquoi selon vous ?
*Activités d’expansion : Comme devoir à la maison, vos élèves demanderont à un ami ou à un membre de leur famille quelle langue étrangère il/elle a appris, pourquoi cette langue en particulier et quel effet cet apprentissage a eu sur sa carrière et sa vie en général. Vos élèves écriront ensuite un court paragraphe dans lequel ils résumeront ces informations qu’ils liront en classe.
3. La voix des étudiants : *Pré-lecture : Posez les questions suivantes à vos élèves :
– Combien de langues étrangères parlez-vous ? Lesquelles ?
– Pourquoi avez-vous choisi d’étudier la langue française au lieu d’une autre langue étrangère ?
– En quoi l’apprentissage du français vous apporte quelque chose de bénéfique (du point de vue académique, personnel ou culturel) ?
*Lecture : Par groupes de trois, vos élèves vont lire 4 profils d’étudiants en français sur le sitede l’Institut des Langues de UW-Madison (il y en a 20 en tout, donc veillez à assigner des profils différents pour chaque groupe) et, à partir des informations qu’ils auront trouvées, répondre en français aux questions suivantes:
a. Est-ce que ces étudiants sont forcément spécialisés dans l’étude des langues étrangères ou ont-ils d’autres intérêts d’un point de vue académique ?
b. En général, est-ce que ces étudiants parlent une seule ou plusieurs langues étrangères ? Lesquelles ?
c. Quelles sont les raisons principales pour lesquelles ils choisissent d’étudier le français ?
d. Selon eux, quels sont les avantages d’apprendre une langue étrangère ?
e. En quoi est-ce enrichissant sur un plan personnel ?
f. A quelles occasions peuvent-ils utiliser leur connaissance de la langue française ?
g. Quelles sont leur expérience lorsqu’ils vont étudier ou vivre à l’étranger ?
*Post-lecture : Posez les questions suivantes à vos élèves :
h. Quelle est la chose que vous préférez dans vos cours de français ?
i. Est-ce que vous aimeriez continuer à étudier ou pratiquer le français après la fin de votre scolarité ?
– Vous pouvez également leur demander de relever les arguments avancés par cette vidéodiffusée par le Language Institute de UW-Madison et en discuter tous ensemble.

III. Le français, un atout au niveau professionnel
1. Travailler à Bruxelles : *Pré-visionnage : Posez les questions suivantes à vos élèves :
– Selon vous, quels débouchés offre la langue française ?
– Que pensez-vous du métier d’interprète ?
*Visionnage : Demandez à vos élèves de regarder cette vidéo puis de répondre aux questions ci-dessous :
a. Bruxelles aura besoin de nouveaux interprètes en français dans dix ans:
a.1. à cause des départs à la retraite.
a.2. à cause d’une augmentation phénoménale des postes.
a.3. à cause de la crise économique.
b. Il faudra embaucher:
b.1. 100 interprètes en français.
b.2. 200 interprètes en français.
b.3. 300 interprètes en français.
c. Les interprètes devront parler:
c.1. 2 langues différentes.
c.2. 3 langues différentes.
c.3. 4 langues différentes.
d. En général, les interprètes de la Commission européenne ont fait:
d.1. une formation de deux ans dans une école spécialisée.
d.2. des études de langues étrangères à l’université.
d.3. des études dans n’importe quel domaine, pourvu qu’ils soient bilingues.
*Post-visionnage : Vous pouvez montrer cette vidéo à vos élèves pendant quelques minutes pour leur montrer en quoi consiste le métier d’interprète à la Commission européenne de Bruxelles.
2. Le français et ses débouchés professionnels
 : *Pré-lecture : Posez les questions suivantes à vos élèves :
– Pourquoi est-ce que vous étudiez le français ?
– Sur quels types de métiers débouche, en général, l’apprentissage du français ?
– Est-ce que l’étude de la langue française est seulement limitée à l’enseignement, la recherche ou la traduction et l’interprétariat ?
*Lecture: Chaque groupe (constitué de 4 élèves) va lire un extrait différent du livre Post-Francophile : Stories from the Professional French Masters Program, édité par Ritt Deitz, qui raconte l’expérience de plusieurs anciens élèves du P.F.M.P. Ensuite, chaque groupe résumera son histoire en faisant une présentation à la classe. Voici un exemple de lignes directrices pour la présentation :
a. Quel est le métier actuel de la personne qui raconte son histoire ?
b. En quoi est-ce que l’étude et la connaissance du français sont importantes pour ce travail ?
c. En quoi l’étude du français a-t-elle transformé cette personne d’un point de vue personnel ou professionnel ?
*Post-lecture : Posez à vos élèves les questions suivantes:
d. Est-ce que ces extraits vous ont donné envie de poursuivre l’étude du français ?
e. Savez-vous quel métier vous voudriez exercer plus tard ? Si oui, est-ce compatible avec le français ?

Autres liens utiles:

– La vidéo Pourquoi apprendre le français? proposée par le site du gouvernement français.
– Le manifeste Langue française : état d’urgence par un collectif d’associations.
– Un site concernant la défense de la langue française.
– Le site officiel de la revue Le français dans le monde.


Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 197 other followers